Cet article date de plus de 6 ans

Un proche de Jean-Marie Le Pen démis de ses fonctions au FN du Val d'Oise

Alexandre Simonnot a été démis de ses fonctions de secrétaire départemental du FN du Val d'Oise. En raison de sa proximité avec Jean-Marie Le Pen selon sa version. Pour lui, c'est le début d'une chasse aux sorcières des partisans de l'ancien président du parti. 
Jean-Marie Le Pen répond aux média le soir du 1er tour des élections départementales, à Nanterre (Hauts-de-Seine).
Jean-Marie Le Pen répond aux média le soir du 1er tour des élections départementales, à Nanterre (Hauts-de-Seine). © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La chasse aux partisans de Jean-Marie Le Pen est-elle ouverte au Front National ?

C'est ce que pense Alexandre Simonnot, ancien secrétaire départemental de la fédération FN du Val d'Oise. Il s'est vu signifier la fin de ses fonctions hier. "J'ai reçu un appel de Nicolas Bay m'informant de la fin de mes responsabilités à la tête de la fédération du Val d'Oise", raconte Alexandre Simonnot Une décision prise le matin même lors du bureau politique. "On me vire parce que je suis un proche de Jean-Marie Le Pen et qu'il est un peu mon protecteur. Comme une merde. C'est scandaleux. Ce qu'on a fait à Jean-Marie Le Pen est scandaleux", poursuit-il en colère. 

"Pas du tout. C'est pour son absence de travail", répond-on laconiquement au FN Ile-de-France.

Jean-Marie Le Pen est le témoin de mariage d'Alexandre Simonnot qui a prénommé son fils Jean-Marie en l'honneur de qui vous savez. En Ile-de-France, Jean-Marie Le Pen vient régulièrement dans le Val d'Oise en meeting à l'invitation de son protégé.  Interrogé par France3 Ile-de-France à l'occasion du défilé du 1er mai, celui-ci se déclarait prêt à accueillir le "menhir" pour un soutien éventuel à l'occasion de la campagne des régionales. "Ca me ferait bien plaisir", confiait-il à la caméra". "Jean-Marie Le Pen est encore très populaire", poursuivait-il.


Alexandre Simonnot

 

Alexandre Simonnot est également catholique intégriste et va à la messe à Saint Nicolas du Chardonnet. "Je ne suis pas dupe. On me vire aussi parce que je suis un catho tradi. Mais je vais pas changer d'amis pour faire plaisir à M. Philippot, qui est celui qui dirige vraiment le Front", poursuit-il.

"Je suis meurtri et je suis inquiet pour l'avenir du mouvement. La liste de ceux qui vont être mis à l'écart va s'allonger. Ca va aller au gros clash", conclut-il.

Alexandre Simonnot est remplacé à la tête du FN du Val d'Oise par Jean-Michel Dubois, une figure bien connue du parti frontiste. Pas nécessairement un ennemi de Jean-Marie Le Pen. "Cela n’a rien à voir avec la suspension de Jean-Marie Le Pen, puisque je suis moi-même encore plus proche du fondateur. C’est une coïncidence", explique Jean-Michel Dubois à nos confrères du Parisien.


Dubois a passé le 1 er mai aux côtés de Jean-Marie Le Pen. Il est l'homme, qui sur les images, le fait descendre de la tribune après ses vingt secondes d'apparition avant que sa fille ne commence son discours.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique