Sébastien Thomas, papa poule du 12/13 de France 3 Ile-de-France

12/13 à la maison / © DR
12/13 à la maison / © DR

Chaque jour de la semaine, Sébastien Thomas présente le 12/13 de France 3 Ile-de-France. Il est également le jeune père de deux petites filles. Une expérience de la paternité qu'il relate dans un livre "Papa Poule, même pas peur...". Bonne fête des Pères à lui et à tous les papas franciliens.

Par Daïc Audouit (twitter@daicaudouit)

A l’antenne, Sébastien Thomas est un jeune coq. A la maison, c’est un papa poule.

Le présentateur du 12/13 de France 3 Ile de France publie un livre sur son expérience de la paternité : « Papa poule : même pas peur ….nan je déconne à l’aide ».

Agé de 30 ans, Sébastien Thomas est l’heureux (ça dépend des jours, mais dans l'ensemble ça va) papa de deux petites filles.

Une expérience qu’il a relaté sur un blog « papapoule.net ». Il a souhaité rassembler ses posts en y ajoutant de nouvelles pages dans un livre.

C’est le récit de toutes les aventures inattendues auxquelles est confronté un nouveau père. C’est vrai que dans les ouvrages, type Laurence Pernoud, on parle beaucoup de la mère, le géniteur étant cantonné à un rôle de fantôme bienveillant, brillant autant par son absence que par son manque de sens pratique.

En même temps, futurs pères, ce n’est pas en lisant Sébastien que vous trouverez des conseils judicieux. On ne comprend toujours pas pourquoi il s’obstine à préparer un biberon d’une seule main avec son bébé dans l’autre alors qu’il suffit de le poser cinq minutes dans son berceau pour ne pas être aspergé de lait infantile.

Bien sûr, Sébastien exagère son côté Pierre Richard des couches-culottes. C’est pour mieux nous faire rire de toutes les situations banales et uniques que fait vivre la paternité.

Sébastien est aussi un papa francilien. Il habitait Nantes pour la naissance de sa première fille. La seconde est née en région parisienne qu’il a rejoint en septembre 2012. Il confronte les deux expériences géographiques. Son récit du combat de tous les instants pour survivre dans un square parisien est hilarant.

Sébastien nous parle aussi de la mère, toujours prompte à humilier le père quand celui-ci ose le mariage des couleurs improbables pour l’habillement des héritières. Comme si on devait lire Grazia Bébé pour aimer avec une infinie tendresse sa petite fille.

Sébastien nous parle aussi de lui. Cet à peine trentenaire qui se couche à 22h le samedi soir quand ses potes bringuent jusqu’à plus soif et draguent sur Tinder.

Bref comment trouver sa place de père lors des premières années de ses enfants ?Un récit personnel et enlevé qui finit en grand cri d’amour pour sa femme et ses 2 petites filles.

Bonne fête à tous les pères d’Ile-de-France et d’ailleurs.

"Papa Poule et même pas peur" par Sébastien Thomas aux éditions "La boite de Pandore"

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus