Comportement alimentaire : le petit-déjeuner n'a pas de bol !

© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Le repas le plus important de la journée est aussi le plus négligé. Une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) confirme que cette fâcheuse habitude concerne de plus en plus d’enfants.

Par Valentine Ponsy

De mai à juin 2015, l'enquête a été menée auprès de 540 enseignants du CP au CM2. La moitié d'entre eux ont observé ce phénomène dans leur classe.

Le petit-déjeuner de plus en plus négligé

Arrivé en classe le ventre vide, un phénomène de plus en plus répandu chez les enfants et les adolescents. Près d'un enfant sur deux n'a pas déjeuné avant d'aller à l'école. Il touche en moyenne :
3 élèves par classe dans les écoles hors éducation prioritaire,
4,3 élèves dans les écoles du réseau d’éducation prioritaire (REP) et
5,2 élèves dans les écoles du réseau d’éducation prioritaire renforcée (REP+).

Fatigue et manque de concentration en classe

Sauter le premier repas de la journée n’est pas sans conséquences pour les écoliers et les collégiens :
82 % d’entre eux sont plus fatigués ;
83 % sont moins concentrés ;
61 % participent moins.
Sans oublier les petits malaises liés à l’hypoglycémie.

Des raisons familiales et socio-économiques

Parents trop pressés, levers tardifs, manque d’appétit les raisons qui expliquent l’oubli du petit-déjeuner sont multiples. Il existe des raisons économiques que l’on ne peut négliger. Les écrans et les nouvelles technologies qui font désormais partie de notre quotidien peuvent aussi perturber ce repas.

47 % des enseignants déclarent que les enfants ne prennent pas de petit-déjeuner parce qu’ils se lèvent trop tard,
17 % évoquent le manque d’appétit
17 % également expliquent le phénomène par des raisons socio-économiques.

A quoi sert de manger au réveil ?

Quel que soit l’âge ou le sexe le petit-déjeuner représente 20 à 25 % des besoins. Un repas important donc qu’il faut selon les nutritionnistes savoir varier.
Il est d’autant plus important pour les plus jeunes qui sont en pleine croissance

Sur le même sujet

Grigny, qui cumule toutes les difficultés de la banlieue à la fois

Les + Lus