Des photos du Paris d'hier et d'aujourd'hui

Baignade dans la Seine Quai d'Orléans en 1930 / © Photothèque des Jeunes Parisiens / Julien Knez / Parigramme
Baignade dans la Seine Quai d'Orléans en 1930 / © Photothèque des Jeunes Parisiens / Julien Knez / Parigramme

Des barricades de la Commune de Paris, à celles de mai 1968, le photographe Julien Knez incruste des clichés historiques dans des vues contemporaines.

Par France 3 Ile de France

Fondateur du blog golem13.fr, Julien Knez pour le compte des éditions Parigramme, a réalisé un ouvrage proposant une série de clichés du Paris des 19ème et 20ème siècle superposés à des photos du Paris contemporain.

Paris. Fenêtres sur l’Histoire


Avec «Paris. Fenêtres sur l’Histoire», Julien Knez offre une plongée dans le temps et la ville. Pour lui, l’incrustation de photographies historiques dans des vues contemporaines permet à un «événement qui n’avait pas nécessairement laissé de trace matérielle de retrouver une véritable existence».

Julien Knez, graphiste et auteur d'un ouvrage sur les 70 ans de la Libération de Paris nous explique comment il a procédé pour réaliser ces photos.

«Le plus long pour cet exercice fut de dénicher des clichés d'époque qui pouvaient être "raccrochés" (visuellement) dans le Paris d'aujourd'hui. L’éditeur Parigramme m'a donné accès à ses archives et j'ai donc cherché des photos où l'humain avait une place importante. Certaines photos sélectionnées furent hélas mises de coté car les lieux exacts dans Paris avaient trop changé où avaient complètement disparu (les quartiers de Belleville, Ménilmontant, exposition Universelle...).

Une fois le cliché d'époque sélectionné, je me suis déplacé seul (en métro) dans Paris à la recherche de l'endroit exact de la photo d'archive. Souvent, je n'avais pas l'adresse exacte de la photo, j'ai dû rechercher sur Google Street View pour gagner un peu de temps avant de me rendre sur place. Parfois, un détail d'architecture suffisait pour retrouver l'endroit (style de l'immeuble, détail d'une moulure...)»

Mode d'emploi pour réaliser ces clichés

«Une fois sur place, quelques minutes me suffisaient pour prendre la vue en photo. 1/ Je shoot la vue sans la main 2/ Je shoot la main tenant un papier 3/ Je réalise ensuite le montage sous Photoshop pour avoir une image nette sur la photo d'époque et sur la vue du Paris d'aujourd'hui.

«Paris. Fenêtres sur l’Histoire», par Julien Knez. Editions Parigramme. Bilingue français-anglais.

Sur le même sujet

Les + Lus