Ensemble c’est mieux !

Les lundis, mardis, mercredis, jeudis et vendredis à 10H45. Durée : 45 minutes
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

Ensemble c'est mieux ! du 1er au 05 avril

Tous les jours à 10h50, retrouvez Valérie Amarou et son équipe Nicolas Deuil, Julie Jacquard et Raphäl Yem dans l'émission solidaire "Ensemble c'est mieux !"

Par Magalie Cheveraux

Des rencontres et des échanges de bons-plans sur les préoccupations du quotidien et la solidarité abordés à travers les questions posées par les téléspectateurs.

Au sommaire cette semaine

♦ Lundi 01 avril : La PMA
La PMA c'est quoi?
Dis papa,  comment on fait les bébés ? En France,  depuis 1994, si un couple rencontre des problèmes de fertilité ou que l'un des deux parents peut transmettre une maladie grave à l'enfant,  il peut demander une procréation médicalement assistée, un coup de pouce médical quoi !
Pour postuler les conditions sont claires. Vous devez être concubins ou mariés, un homme et une femme en âge de procréer et vous devez être sacrément motivés car le chemin est très long.
Depuis le XIXe siècle, la technique la plus simple c'est l'insémination artificielle. En gros on donne un coup de pouce aux spermatozoïdes pas assez vaillants en les guidant tout droit à l'ovule et si des ovules manquent à l'appel on peut exercer une stimulation ovarienne grâce à un traitement médicamenteux. Mais si tout ça ne marche pas, et bien on s'assure que le rencard spermatozoïdes et ovules se passe pour le mieux avec la fécondation in vitro ! Ici pas de bougies ni de lumière tamisée, on est plutôt dans une ambiance labo… Les cellules reproductrices de monsieur et de madame sont directement mises en contact puis quelques jours plus tard on installe l'embryon dans l'utérus de la mère. Dans certains cas, un don de spermatozoïdes ou d'ovocytes peut être nécessaire. Neuf mois plus tard bébé est là !

Anne-Lise Pernotte co-auteure de "Avoir un enfant à 40 ans ou presque"

Youssef Zakaria, co-fondateur de Meet in class Meet in Class est une plateforme de cours collaborative où les professeurs organisent des cours groupés, avec des prix abordables pour les élèves

Eric Lavaine, réalisateur de Chamboultout


♦ Mardi 02 avril : Vegan
Etre vegan, c'est quoi?
Non, être vegan ce n'est pas consommer des graines à longueur de journée ! Un vegan refuse simplement de consommer tous les produits issus de l'exploitation animale. C'est à dire la viande,les œufs, les produits laitiers et tous les aliments produits directement par l'animal comme le miel par exemple. Le soja, les fruits, les légumes et les céréales sont vos nouveaux amis pour la vie !
Mais être vegan ce n'est pas seulement adapter son alimentation, c'est un nouveau mode de vie et de consommation. Fini le perfecto en cuir d'agneau, les bottines en croco et le pull en laine de mouton. Tout ce qui a appartenu de près ou de loin à un animal est à jamais banni ! Même combat pour les produits cosmétiques ou d'entretien car un vegan pense avant tout au bien-être animal.
Il refuse donc que l'on teste toute forme de produits sur des souris, des petits lapins ou encore des rats de labo. C'est presque devenu un mouvement militant. Si pour vous le véganisme remonte à 4/5 ans, détrompez-vous. Le terme existe depuis 1944 aux Etats-Unis. Le véganisme et le végétarisme avaient à l'époque la même signification. Le mot vegan est même une contraction de vegetarian. En France, décalage horaire oblige, le terme vegan arrive seulement en 2010. Mais que les gros mangeurs se rassurent, lorsque l'on est vegan, on ne se refuse rien ou presque. Car aujourd'hui, il existe des alternatives. Il est même possible de dévorer un hot-dog mayonnaise version tofu ! Alors rassurez-vous, vous pourrez inviter à dîner votre cousine qui a opté pour le véganisme !

Eric Birlouez, sociologue de l'alimentation


Cédric Klapisch, pour le festival "Play it again"

♦ Mercredi 03 avril : La réforme du bac
Le bac, ça n'est plus vraiment ce que c'était à l’époque et encore moins celle de Napoléon qui l’a créé en 1808. Les temps changent,  mais cette fois-ci, le ministre de l'Education nous promet une révolution pour le bac en 2021 !
Fini les trois sections littéraires, scientifiques et économiques et sociales. Dès cette rentrée les élèves de 1ère choisiront trois options, puis en garderont 2 en terminale. Histoire de l'art, sciences de l'ingénieur ou encore biologie, au total les jeunes pourront choisir parmi 12 matières différentes. Enfin, tous les lycées n’auront pas  toutes les options. Du coup, pour certains, cela va encore renforcer les inégalités entre lycéens des villes et lycéens des champs ! Autre nouveauté, et pas des moindres, le contrôle continu va compter pour 40% dans la note finale… Et oui, les élèves vont  devoir travailler toute l'année pour avoir leur bac. Fini le temps du coup de bol le jour J. Pas de changement pour la classique épreuve de français en première, par contre il n’y aura plus que quatre épreuves à passer en terminale, dont un oral.
 
Idriss Niang, fondateur de l'Association "Agir Ensemble"

Valère Corréard, rédacteur en Chef de ID l'info Durable et journaliste sur France Inter

Thibault de Montalembert, à l'affiche du théâtre de l'œuvre pour la  "Pièce Politiquement Correct"


♦ Jeudi 04 avril : Ostopathie animale

Sandrine Fournier,
directrice des programmes France de Sidaction

Olivier Marin,
Rédacteur en Chef de Immobilier le Figaro


♦ Vendredi 05 avril : Best Of


 
Trois moyens d'interagir avec nous pour poser vos questions ou réagir sur tous les sujets abordés !

► tel : 0 805 383 383
► mail : parisidf@ensemblecestmieux.fr
► le groupe Facebook : ensemble c'est mieux ! auquel vous pouvez vous inscrire

Du lundi au vendredi à 10h50