• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Dimanche en politique

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique

Sécurité, terrorisme et 14-Juillet... Un Dimanche en politique avec le gouverneur militaire de Paris

Le général Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris, en 2017. / © CHARLES PLATIAU / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP
Le général Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris, en 2017. / © CHARLES PLATIAU / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP

Le gouverneur militaire de Paris Bruno Le Ray est l'invité de Dimanche en politique. Quel est son rôle ? Quelles sont ses missions ? rencontre, dans Dimanche en politique, depuis l'Hôtel des Invalides.

Par France 3 Paris IDF/ET

Il est le commandant de la zone de défense de Paris... Le gouverneur militaire de Paris, Bruno Le Ray est l'invité de Dimanche en politique. Quel est son rôle ? Quelles sont ses missions ? Les attentats terroristes ont quelque peu médiatisé une fonction méconnue des Franciliens, pourtant  incarnée par le passé par des noms bien connus à l’image de Napoléon Bonaparte, Joachim Murat ou encore Joseph Gallieni.
En lien étroit avec le préfet de police de Paris, il est chargé de déployer le dispositif Sentinelle dans notre région. Le risque terroriste marque donc clairement sa fonction.

Les nouveautés du défilé

Outre ses missions protocolaires qui lui confèrent le soin d’organiser les cérémonies commémoratives de guerres passées ou l’accueil des chefs d’Etat étrangers,le général Bruno Le Ray est également en charge de l’organisation des hommages nationaux qui ont particulièrement concerné ces dernières années, des militaires tombés au combat lors d’opérations extérieures  ou sur le sol national comme le lieutenant-colonel Beltrame, ce gendarme mort héroïquement lors de l’attentat de Trèbes. Sans oublier les civils victimes du terrorisme.
C’est aussi à lui qu’incombe le soin d’organiser le défilé militaire du 14-Juillet, une machine bien huilée. A trois mois de l’édition 2018, il nous détaillera les nouveautés de cette année.

A lire aussi

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats