paris
ile-de-france
Choisir une région

Enquêtes de région - Paris Île-de-France

Un mercredi par mois aux alentours de 23H
Logo de l'émission Enquêtes de région - Paris Île-de-France

BRI, des policiers d'élite ; La Villette, 35 ans après, dans Enquêtes de région

Dans les coulisses de la BRI. / © France 3 Paris IDF
Dans les coulisses de la BRI. / © France 3 Paris IDF

Ce mois-ci, Enquêtes de région, France 3 Paris Île-de-France vous propose une immersion exclusive à la BRI, la Brigade de recherche et d'intervention​. Coup de projecteur également sur le parc de La Villette, 35 ans après la conception de ce haut-lieu dédié à la culture.

Par France 3 Paris IDF/ET

Revoir l'émission

Ce mois-ci, Enquêtes de région, l'émission d'investigation et de reportages de France 3 Paris Île-de-France vous propose une immersion exclusive à la BRI, la Brigade de recherche et d'intervention​, les policiers d'élite de la Préfecture de police. Coup de projecteur également sur le parc de La Villette, 35 ans après la conception de ce haut-lieu dédié à la culture.
 

La BRI, de l'antigang à l'antiterrorisme

► Une enquête de Laurence Barbry et Veit Blumlhuber

Créée en 1964 pour lutter contre le grand banditisme, l'antigang s'est forgée, au fil des affaires, des compétences et un savoir-faire qui ont inspiré la création du Raid. Cette brigade centrale de la police judiciaire de Paris est la seule force d'intervention à exercer également une mission d'enquête, mais ces dernières années, c'est sous sa forme anti-commando qu'elle a été le plus sollicité.
De la prise d'otage à l'Hyper Cacher de Vincennes, à l'attentat du Bataclan, la BRI était en première ligne en 2015. Elle est devenue l'unité parisienne de contre-terrorisme. Un service d'élite qui exige toujours plus de compétences et où les policiers sont soumis à des entraînements quotidiens pour parer à toutes les situations de crise.
De la tuerie de masse aux risques bio-chimiques, des tireurs d’élite aux dépiégeurs d’assaut, comment l'ex antigang a dû adapter la formation de ses hommes pour s’adapter à une menace en constante évolution ? Pourquoi et comment forme-t-elle d’autres services de police aux procédures anti-commando ? Comment fonctionnent les GES, ces groupes d’extractions spécialisés, créés par la BRI et la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris à la suite de l’attentat au Bataclan ? En exclusivité, nous avons pu suivre les multiples entraînements des hommes de la BRI.

Les 35 ans de La Villette

► Une enquête de Bruno Lopez et Gilles Bezou

En 1855, le conseil municipal de Paris demande au préfet de la Seine de transférer sous les murs de Paris les marchés aux bestiaux de Poissy et de Sceaux. Ainsi vont naître les abattoirs de La Villette qui entrent en service en 1867.
En 1973, le gouvernement de Pierre Messmer annonce la fin des activités de La Villette et de ses abattoirs, qui doit faire place à une "opération d'urbanisme de grande envergure". Les abattoirs sont fermés le 15 mars 1976. Les président se succèdent, les projets prennent forment avec une volonté de rééquilibrer Paris vers l'Est avec des équipements culturels de haut niveau.

Le 25 mars 1983, parmi plus de 800 projets, c’est celui de Bernard Tschumi qui est retenu. Il y a eu le parc : la Cité de la Musique, la Cité des Sciences et de l'Industrie, le Zénith, la Philharmonie. Il est bien loin le temps des abattoirs.

A lire aussi