paris
ile-de-france
Choisir une région

La France en vrai

Logo de l'émission La France en vrai

Passe ton BAC d'abord

 Ils ont des emplois et suivent en même temps une scolarité de seconde, première et terminale pour enfin décrocher leur bac dans le seul lycée de France offrant cette possibilité à des adultes… 

Par Magalie Cheveraux

Ils sont boulanger, chauffeur de taxi, éboueur, femme de ménage, gardien d’immeuble, comédienne, aide soignant, employé de mairie. Ils ont vingt-quatre ans, quarante ans ou soixante dix ans. Ils ont en commun le goût d’apprendre et un parcours inachevé.
Ce film documentaire s’attache à montrer les parcours de ces étudiants adultes. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Quelle est leur histoire ? Quelles sont leurs motivations ? Leurs doutes, leurs espoirs, leurs sacrifices pour réussir ? Il montre l’importance du diplôme et du sacro-saint baccalauréat pour avancer dans notre société.
Il montre surtout le goût naturel que nous avons tous pour apprendre. Goût qui est parfois découragé par des histoires personnelles ou des petites phrases blessantes survenues à l’école ou avec des professeurs «maladroits». C'est le témoignage que rien n’est impossible et qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre et commencer une nouvelle tranche de vie !

Un film d’Anne-Sophie Lévy-Chambon
Coproduit par ASLC Productions et France 3 Paris Ile-de-France

Portraits

♦ Il a raté son bac à 17 ans. Aujourd'hui, à 56 ans, Claude a décidé de relever ce défi !

♦ Pour changer d'orientation et accomplir son rêve de devenir médecin, Cyndele, 28 ans doit passer un bac scientifique.

♦ Il a 32 ans. Facteur le jour et étudiant le soir, Jean-Eric est au lycée d'adultes. Il espère des lendemains meilleurs alors pour changer d'orientation professionnelle, il tente de décrocher le précieux sésame !

♦ Engagé à 17 ans dans l'armée, Michael veut avoir son BAC car il rêve de devenir historien.

♦ Elle a décroché des études en classe de 1ère à cause de harcellements. A 29 ans, Nissaimoni a décidé de reprendre sa scolarité pour réparer le traumatisme qu'elle a subi.
 

♦ A 30 ans, Pauline veut entrer dans la police scientifique mais elle n'a pas son bac.
 

♦ Afghan de 29 ans, Ramin a commencé à travailler à 6 ans et n'a pas eu la chance d'aller à l'école.
 

♦ Sokkhom a 59 ans et est autodidacte. C'est la doyenne du lycée !