Qui sommes-nous ? Les docs en Île-de-France

Logo de l'émission Qui sommes-nous ? Les docs en Île-de-France

L'or rouge, la bataille du sang

Si la transfusion sanguine nous apparaît aujourd'hui comme un acte bénin, le chemin a été long pour en arriver là. D'échecs médicaux en réticences raciales, le documentaire de Philippe Baron retrace la chaotique avancée de la science et des esprits.

Par Valérie Meiss

Un documentaire réalisé par Philippe Baron et Mirabelle Fréville avec la voix de Philippe Torreton.
Une coproduction Vivement Lundi & France Télévisions.


Juin 1944. Les armées alliées débarquent en Normandie. Dans les soutes et les frigos des cargos : des dizaines de milliers de litres de sang humain c’est la plus grande opération de transfusion sanguine de l'Histoire.
Pour la première fois, une extraordinaire chaîne logistique permet à des centaines de milliers de dons de sang effectués à New York et Londres d'être transfusés une semaine plus tard à des soldats anglo-saxons sur des plages normandes.

Au sein de l'armée américaine, le médecin militaire Herbert Stern participe au débarquement. À travers le parcours de ce quadragénaire américain d'origine allemande, ce film retrace l'histoire de la transfusion sanguine. Stern a vécu les extraordinaires progrès scientifiques de l'entre-deux-guerres et s'est frotté aux blocages psychologiques associés au sang. Chez les Américains comme chez les Allemands, la conviction que le sang est lié à la race est largement partagée.
Sur le front de Normandie, tandis que de nombreux nazis préfèrent mourir plutôt que d'accepter la transfusion d'un sang « impur », l'armée américaine se refuse à mélanger le sang des noirs et celui des blancs...

Bergerie Rambouillet