paris
ile-de-france
Choisir une région

Paname

Tous les dimanches à 12 heures 55.
Logo de l'émission Paname

Paname autour du Boulevard Pasteur

Paname nous emmène du côté du boulevard Pasteur, un boulevard qui n’a ni le panache de l’avenue de Breteuil, ni l’effervescence du boulevard du Montparnasse, mais qui possède son lot d’adresses étonnantes.
 

Par Véronique Borel

Yvan commence par la visite du musée de la Poste. Le lieu s’articule sur trois étages avec trois thèmes : la conquête du territoire ; les hommes et les métiers, le Mail Art. Des bottes de sept lieues aux héros de l’Aéropostale, le musée dévoile non seulement l’histoire d’une entreprise mais aussi celle de la France au quotidien. Une France qui a fait preuve d’une inventivité exceptionnelle pour transmettre le courrier coûte que coûte, y compris dans les pires conditions. Avec Pascale Blum, conférencière et animatrice d’ateliers, il s’essaye au Mail Art. Une œuvre se nomme Mail Art si elle est véhiculée par La Poste, oblitérée, affranchie, adressée à un destinataire et comporte l’adresse de l’expéditeur. Pascale raconte l’histoire du Mail Art (né dans les années 1960 aux États-Unis) et explique la différence avec l’art postal.

Musée de la Poste – Art postal et Mail Art
34 boulevard de Vaugirard, 75015

♦ Ensuite il se rend en zone militaire, chez Doursoux un des derniers surplus militaire, une institution dans le quartier où on y trouve divers vêtements et accessoires issus de différentes armées dans le monde et des rééditions de plusieurs uniformes d'époques passées.... Willy, responsable du magasin et ancien de l'armée lui fait visiter le magasin et raconte l’histoire et la fonction de ces costumes.

Doursoux
Passage Alexandre, 75015
 

♦ Il retrouve Frédérick Gersal à l’Institut Pasteur. L’établissement est constitué d'un secteur de recherche médicale et d'un musée comprenant le laboratoire, l’appartement et le mausolée du couple Pasteur. Frédérick avec "rage" nous fait une visite privée des lieux. Il explique : « Pasteur, ce n’est pas seulement le vaccin contre la rage. Cet insatiable savant est aussi à l’origine de bien d’autres innovations qui jalonnent notre quotidien. Ses découvertes ont révolutionné à la fois la chimie, l’agriculture, l’industrie, la médecine, la chirurgie et l’hygiène. Ses travaux (sur la fermentation notamment) ont permis de prévenir les altérations de la bière, d’améliorer la qualité du vinaigre, de terrasser les maladies du vin et celles des vers à soie. » Dans l’appartement de la famille Pasteur, conservé intact, on  y voit un tricot inachevé de Madame, leur salle de bains avant-gardiste et un escalier à marches courtes, adaptées à l’hémiplégie du savant. La visite se termine par la superbe crypte d’inspiration byzantine où reposent Louis Pasteur et son épouse.

L’Institut Pasteur
25 rue du Docteur-Roux, 75015
 

♦ C’est dans une autre institution qu’Yvan nous emmène, celui de l’Institut National des Jeunes Aveugles (INJA). Une école placée sous la tutelle du Ministère des Affaires sociales et de la santé qui est à la fois un pôle médical, un établissement scolaire et un internat qui accueille environ 200 élèves par an. Un enseignement général aujourd'hui adapté avec les nouvelles pointes de la technologie.

L’Institut National des Jeunes Aveugles est pour les jeunes déficients visuels une porte d'entrée dans le monde des voyants. En facilitant l'accès au savoir, à la communication, à la relation, il développe l'autonomie et l'inclusion sociale. La première école d’aveugles a été créé en 1785 par Valentin Haüy. Les jeunes y suivent un enseignement conforme au programme de l’Education nationale, du CP à la terminale. Yvan nous dévoile deux spécificités de cette école :
Dans le département « Gravure et Relief » il est accueilli par Alexandre Ilic voyant, qui conçoit des supports graphiques tactilo-visuels en 2D et 3D pour répondre aux besoins pédagogiques des enseignants. Ensuite visite de la classe « Accord facture ». Au XIXe siècle, les jeunes aveugles apprenaient à rempailler des chaises, à fabriquer des chaussons ou des brosses et à accorder des pianos. Aujourd’hui la formation à garder uniquement  l’accord des pianos. Très spécifique, elle est reconnue pour sa haute qualité. Parmi les musiciens aveugles qui sont passés par l'INJA, on peut citer Louis Vierne, organiste et compositeur, titulaire des grands orgues de Notre-Dame de Paris durant trente-sept ans. Rencontre avec Christopher, non-voyant, qui change une corde, et échange avec Jean-Pierre, le professeur,voyant.

INJA
56 boulevard des Invalides, 75007
 

On termine sur d'autres notes de musique, dans un ancien cabaret dansant antillais et club de jazz du Paris des Années folles, le Bal Blomet. Guillaume Cornut, pianiste virtuose, passionné de musique des années 1930, qui dans une première partie de sa vie, était trader à la City (Londres), a racheté en 2012 la salle menacée de destruction et financé seul son projet de restauration. Le Bal Blomet accueille aujourd’hui une programmation éclectique. Yvan assiste à la répétition de Captain, jazz band « monstrueux ».

Bal Blomet
33 rue Blomet, 75015
 



 
Sommaire de Paname autour du Boulevard Pasteur

Présenté par Yvan Hallouin
Avec la participation de Frédérick Gersal
Réalisé par Ludovic Tourte
Co-produit par 13 Productions et France 3 Paris Ile-de-France - 26'

Diffusé dimanche 31 mai à 12h55