Paname

Tous les dimanches à 12 heures 55.
Logo de l'émission Paname

Paname autour de la rue Mozart

Paname met le cap à l'ouest, avenue Mozart. Un quartier où  les architectes du XXe siècle s’en sont donnés à cœur joie, une artère élégante, trait d’union entre Passy et Auteuil.
 

Par Véronique Borel

Point de départ le Marché de Passy.  Au coeur de ce petit petit marché entre le poissonnier et le primeur, un comptoir ouvert sur quatre côtés, est tenu par Françoise Bonnet.  Bretonne, petite-fille Belleguic : ses grands-parents ont ouvert l’un des premiers cafés bretons de la capitale, à Montparnasse. Françoise nous raconte l’histoire de  la saga familiale, marquée par l’exil des Bretons à Paris et le crash de 1929. Elle n’a pas fait carrière dans la crêpe mais voulait, une fois à la retraite rend hommage à  l’activité de ses aïeux, en transmettant leur savoir-faire. Habitué du marché de Passy, elle a sauté sur l’occasion quand un comptoir s’est libéré. Elle forme en cinq jours des stagiaires de tous profils  qui partent ensuite monter leur entreprise aux quatre coins du monde. Yvan Hallouin enfile un tablier et  prend place devant le bilig, une plaque épaisse circulaire en fonte utilisée en Bretagne pour faire les galettes et les crêpes, pour  apprendre à claquer la pâte pour qu’elle soit plus légère, à manier le rozell

École de la crêpe – maison Belleguic  : Marché de Passy, 1 rue Bois-le-Vent, 75016

 

♦ Yvan nous emmène ensuite visiter les villas Maison La Roche. Elles furent construites entre 1923 et 1925 par Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret sur commande du banquier suisse Raoul Albert La Roche. La maison/galerie était destinée à abriter sa collection personnelle d’œuvres cubistes et puristes. Sybil Meunier, responsable du développement des publics Fondation Le Corbusier, lui fait la visite en soulignant la richesse et l’inventivité de l’architecture Le Corbusier. On y trouve pour la première fois l'expression architecturale des « cinq points pour une architecture nouvelle » cher au Corbu.

1 - Une construction sur pilotis, permettant la circulation sous le bâtiment. 2 - Faire rentrer la lumière avec de  larges surfaces vitrées dont l’installation est permise grâce à la suppression des murs porteurs. 3 - Le toit-jardin, permettant d’offrir un espace vert suspendu sur le sommet de la maison. 4 -  Le plan libre modulable, suppression des murs porteurs, donnant une grande liberté dans la disposition des cloisons. 5 - La façade libre : les façades ne sont plus que des membranes légères de murs isolants ou de fenêtres.

Maison La Roche : 8-10 square du docteur-Blanche, 75016

 

♦  Frédérick Gersal l’attend aux 40 rue Jean de La Fontaine, aux Apprentis d’Auteuil. L'historien  raconte comment est né l’histoire de cette fondation catholique reconnue d’utilité publique.

Un soir d’hiver 1865, l’abbé Louis Roussel recueillit un jeune vagabond qui fouillait dans une poubelle. Huit jours plus tard, il avait six mômes des rues qu’il prit sous son aile. Il acheta la  masure délabrée et y installa ses « enfants ». Les nourrir et leur enseigner le catéchisme, la lecture, l’écriture, le calcul, le sport, la musique,  ne suffisait pas. Il devait aussi leur apprendre un métier. Il créa en 1871 des ateliers : mécanique, menuiserie, cordonnerie, électricité, plomberie, reliure, imprimerie…  c’est cet apprentissage qui fit la célébrité de l’institution, les bonnes familles prirent l’habitude d’y passer commande pour leurs faire-part.

Aux Apprentis d’Auteuil : 40 rue La-Fontaine, 75016

 

♦ Après cette rencontre solidaire, Yvan nous présente Rodolphe, le gérant et créateur, de la boutique Made in Paris. Il conçoit entre autres des bougies au parfum… de Versailles. Pour recréer les fragrances du château de Versailles du temps des rois, il a réuni des nez, des historiens, et des professionnels des senteurs,  qui ont imaginé les différentes odeurs qui émanaient de cet illustre château. De la chambre du Roi à son bureau, au boudoir de la reine, une visite odorante du château vous attend chez Made In Paris.

Made In Paris : 69 rue Jean de la Fontaine, 75016

 

♦ Et pour clore,  l’Atelier 23/11, où de jeunes artisans, les jumeaux Virginie et Laurent Boukobza, ont repris la boutique de jeans de leur grand-mère pour y installer un atelier de réparation. Nés d'une passion commune pour l’artisanat et le travail du cuir,  ils se consacrent à la réparation, la rénovation et la personnalisation de maroquinerie pour leur redonner vie. Une cure de jouvence pour les accessoires. Anse usée, doublure déchirée, bijouterie abimée, rien ne leur résiste. Un savoir-faire de maroquinière-sellière à la française.

 Atelier 23.11  : 11 rue d’Auteuil, 75016 

 

Paname autour de la rue Mozart

Diffusé le dimanche 14 juin à 12h55

Présenté par Yvan Hallouin
Avec la participation de Frédérick Gersal
Réalisé par Jean-Christophe de Revière
Co-produit par 13 Productions et France 3 Paris Ile-de-France - 26'