paris
ile-de-france
Choisir une région

Paname

Tous les dimanches à 12h55
Logo de l'émission Paname

Paname autour de la rue de Provence

Cap sur la rue de Provence, dans le 9e arrdt. Longue de plus d’un kilomètre, elle s’étire entre la rue du Havre et la rue du Faubourg-Montmartre. Elle dessert les coulisses des grands magasins du Printemps et des Galeries Lafayette.

Par Magalie Cheveraux

Replay

♦ Majouja au 43 rue Laffitte, 9e
Katia Barek a ouvert un café-cantine-épicerie dédié à la cuisine algérienne et en particulier kabyle. Dans un décor brut, à l’image des habitats des montagnes du Bled, Katia sert les clients devant le comptoir tandis qu’en cuisine s’activent trois cuisinières aux mains d’or.

♦ Studio Marianne Guély au 46 rue de Provence, 9e
Marianne a fondé en 2007 un studio réunissant mille compétences autour d’un seul support : le papier. Avec des scénographies monumentales comme avec de petits objets d’une délicatesse infinie, elle défend cette matière modeste, locale, circulaire, anoblie grâce à ses idées.

♦ Frédérick et le Printemps au 107 rue de Provence, 9e
Frédérick retrace l’histoire du premier Printemps, originellement situé à l’angle du boulevard Haussmann et de la rue du Havre. Il détaillera la façade du magasin et pénètrera sous la coupole, élément incontournable de l’architecture de ce bâtiment.

♦ Pouyanne au 57 boulevard Haussmann, 8e
Manuela accueille Yvan dans sa teinturerie de luxe, garantissant un rendu parfait des vêtements. Grâce à sa réputation, la boutique est sollicitée par de grandes maisons de couture mais aussi par des familles, fidèles sur plusieurs générations.

♦ The Dissident au 58 rue Richer, 9e
The Dissident est un bar restaurant ouvert sur la rue et proposant une restauration pakistanaise. Mais pas seulement ! C’est aussi un lieu engagé, ouvert par Taha Siddiqui, journaliste d’origine pakistanaise, réfugié politique en France depuis 3 ans. « The Dissident », c’est lui.