© 13 Productions
© 13 Productions

Le jardin des Tuileries représente le jardin à la française par excellence en plein cœur du 1er arrondissement de Paris. Ce musée à ciel ouvert doit son existence à la Reine Catherine de Médicis et à la famille Le Nôtre, pour son jardin à la perspective incroyable !

Par Valérie Meiss

Revoir l'émission

Cette semaine, Yvan Hallouin explore les alentours des Tuileries , ce jardin à la française typique du XVIIe siècle, où tout Paris aime se rencontrer. Mais si ce lieu est connu du monde entier, ses environs offrent la possibilité aux plus curieux de faire des découvertes surprenantes !

C’est autour d’un café Au Petit Bar, rue du Mont-Thabor, que la visite commence. Les propriétaires de ce bistrot centenaire y travaillent tous
les jours depuis 51 ans. Ici, rien n’a changé, à part certains clients, et c’est pour le plus grand bonheur des habitués qui aiment fréquenter ce lieu
authentique !

Yvan Hallouin y rencontre Annette Girardon, une voisine qui vient prendre son café tous les matins. Cette joaillère-plasticienne l’emmène dans son atelier découvrir son univers raffiné et lui explique comment elle fabrique des bijoux.

Après un court passage par la célèbre rue de Rivoli, Yvan Hallouin retrouve Frédérick Gersal au jardin des Tuileries. Crée sur la volonté de Catherine de Médicis, le palais des Tuileries a été détruit lors d’un terrible incendie au lendemain de la Commune de Paris. Il reste cependant le splendide jardin qui doit son existence à André Le Nôtre et constitue un véritable musée à ciel ouvert ! 




Cette balade au fil des siècles mène les deux amis devant le Jeu de Paume. Créé par Napoléon III, il a été transformé en musée par l’empereur lorsque la mode est passée aux sports en plein air. Sauvé par Rose Valland du pillage des nazis lors de l’occupation, ce « grand bateau blanc » est aujourd’hui dédié aux expositions photos et aux arts numériques.



De retour sous les arcades de la rue de Rivoli, le regard d’Yvan Hallouin est capté par une enseigne : Chez Meyrowitz. Depuis 150 ans, cette maison fabrique des lunettes sur mesure comme de véritables bijoux, avec ses dessins et son propre style. On peut aussi venir visiter le musée sur réservation et découvrir des modèles plus originaux les uns que les autres, dont certains ont été portés par des grands noms !



Pour terminer son exploration du quartier, Yvan décide d’aller boire un thé selon la tradition anglaise. Il trouve l’endroit parfait : WH Smith. Cette librairie anglaise possède un catalogue d’ouvrages incroyable et le plus grand rayon de presse international de tout Paris ! Après quelques découvertes surprenantes, il est l’heure de se restaurer autour d’un « cream tea », "LE" goûter british traditionnel !



Procès Georges Tron 2ème jour