En Île-de-France, 300.000 personnes sont en situation d'illettrisme

Publié le
Écrit par Emmanuèle Bailly .

Ecrire une liste de courses, lire une notice de médicament ou une consigne de sécurité, rédiger un chèque, postuler à un emploi... Des situations de la vie courante qui peuvent se révéler très compliquées pour une personne en situation d'illettrisme. Les 9e journées nationales d'action contre l'Illettrisme se penchent sur le monde du travail.

Madame C. (elle souhaite rester anonyme) d'origine Serbe a appris le français en arrivant en France mais en a perdu l'usage. Dans son travail de gardienne d'immeuble, elle n'avait pas besoin d'écrire. Difficultés pour compter, calculer, faire des démarches administratives, trouver un emploi... Cette mère de famille s'est retrouvée interdit bancaire suite à la contraction d'emprunts pour financer les études de sa fille. Sur les conseils d'une de ses amies, elle s'est tournée vers le service d'accompagnement budgétaire du Crédit municipal de Paris (CMP) un service qui existe depuis 2008 et accueille 2500 franciliens chaque année, et qui a aussi pour mission, l'éducation budgétaire.

Méconnaissance des droits et difficulté pour y accéder

"Le diagnostic budgétaire de cette personne a fait ressortir une situation de surendettement et les dossiers de surendettement, c'est compliqué à traiter. Il faut aller chercher tous les documents, à savoir les derniers relevés de compte, les relevés de Caf, etc… cette personne n'était pas en mesure de faire ces démarches seule", explique Camille Pamies, directrice de l'accompagnement budgétaire du CMP. "Comme elle avait perdu, un de ses emplois, je l'ai aidé à ouvrir ses droits Pôle emploi, elle a pu aussi ouvrir un dossier à la Caf", ajoute Laura Testoni, chargée d'inclusion financière au CMP, qui l'a accompagné dans ces démarches pour obtenir un échelonnement de sa dette et faire valoir ses droits. 

La situation de cette mère de famille témoigne des freins pour accéder à ses droits pour les personnes en situation d'illettrisme : des personnes qui, après avoir été scolarisées, n’ont pas acquis une maîtrise suffisante des enseignements de bases.

En Île-de-France, 300.000 personnes en situation d'illettrisme

"On sait qu'il y a à peu près, sur la tranche d’âge de 18 à 65 ans, 300 000 personnes en situation d'illettrisme en Île-de-France, soit 5 % de la population francilienne. Ce taux est un peu inférieur à la moyenne nationale, qui est de 7 %, mais avec des grosses disparités selon les départements", rappelle Audrey Colnat, chargée de mission pour l'Ile-de-France de l’agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI).

"Nous n’avons pas véritablement de chiffres départementaux sur l’illettrisme mais grâce aux données des Journées défense et citoyenneté (JDC), nous savons que le taux de jeunes en difficulté avec la lecture en Seine-Saint-Denis est trois fois supérieur à celui de Paris. Viennent ensuite, parmi les territoires les plus touchés, le Val-d'Oise et l'Essonne", souligne-t-elle.

Plus de la moitié des personnes en situation d’illettrisme en Île-de-France travaillent

Selon les chiffres de l'Insee, l'illettrisme est présent sur tous les territoires dans les zones rurales comme dans les villes, il touche aussi de très près le monde du travail et de l’entreprise. "Il faut savoir que 51% des personnes illettrées exercent une activité professionnelle et que la plupart du temps, les employeurs ignorent la situation de ces salariés car ces personnes trouvent des solutions de contournement", dit Audrey Colnat.

"Nous pensons qu’il y a beaucoup de choses à faire de ce côté-là, c’est pour cela que cette année la thématique des Journées nationales de lutte contre l'illettrisme (JNAI) qui ont lieu du 8 au 15 septembre a été orientée vers les entreprises", poursuit la chargée de mission.

Dans notre région, une centaine d’actions sont prévues dont une trentaine en lien avec le monde du travail. Des entreprises comme le groupe Up, des organismes bancaires, Le Crédit municipal de Paris, la Banque de France, mais aussi Pôle emploi, qui participe pour la première fois à l'évènement, luttent contre l'illettrisme. "L'organisme propose des webinaires de sensibilisation en direction de ses conseillers, pour qu'ils puissent repérer et guider plus facilement les personnes en situation d’illettrisme mais aussi d' illectronisme" (personne qui ne maîtrise pas les outils numériques, ndlr), détaille-t-elle.

En 2008, le pourcentage de personnes en situation d’illettrisme en France s'élevait à 9 %. Selon la dernière enquête INSEE qui date de 2012, ce chiffre est en recul de 2 %. La prochaine enquête devrait être publiée en 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité