Cet article date de plus de 4 ans

Nicolas Dupont-Aignan : aux législatives, « pas d’accord électoral avec le FN »

Le président de Debout la France exclut un accord électoral avec le Front national. Le député de l’Essonne s’oppose aussi à la future loi Travail du président Emmanuel Macron, « loup déguisé en grand-mère ».
« Aux législatives, il n’y a pas d’accord électoral avec le FN ». Invité de France 3 paris Île-de-France mercredi, le député de l’Essonne Nicolas Dupont-Aignan exclut tout accord électoral avec le Front National, au premier comme au second tour
Depuis son pacte avec Marine Le Pen à l'entre-deux-tours de la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan cherche à revendiquer l’indépendance de son parti, Debout la France, vis-à-vis du Front National :

A la présidentielle, j’ai fait un choix parce que je voulais éviter le massacre social que va faire Emmanuel Macron si par malheur il a une majorité. Certains Républicains ont soutenu monsieur Macron. Moi, j’ai pris ma responsabilité. Mais je l’ai toujours dit, je resterai indépendant. Et aux législatives, il n’y a pas d’accord électoral avec le FN. Ce seront les électeurs qui seront libres dans chaque circonscription, et qui seront en position de choisir.

Macron, « loup déguisé en grand-mère »

Le président de DLF veut aussi minimiser le mécontentement de ses militants, face à l’accord au second tour de la présidentielle avec le FN :

Ça, c’est ce qu’a dit la propagande médiatique… Moi ce que je dis tout simplement, c’est qu’il vaut mieux des hommes politiques qui ont des convictions plutôt que tous ceux qui vont à la soupe en ce moment. Je vois les Socialistes qui ont gouverné si mal pendant 20 ans, et une certaine droite qui ont gouverné si mal  pendant 20 ans, se réunir pour faire souffrir les Français. Alors l’emballage est séduisant, mais le contenu est dangereux. Moi avec debout le France, on a des candidats partout dans le pays, pour un patriotisme mesuré, serein…

Nicolas Dupont-Aignan s’oppose aussi à la future loi Travail du président Emmanuel Macron :

Vous connaissez la fable du Chaperon rouge ? Le loup déguisé en grand-mère… Emmanuel Macron et les candidats En marche ! se déguisent aujourd’hui, sont tout sourire, mais derrière il y a la pire régression sociale que la France aura connu, avec la fin d’un statut unique des salariés. C’est gravissime. Tout est fait pour permettre aux entreprises de licencier, de négocier à la baisse les salaires.

S’il était réélu à l'Assemblée nationale, « NDA » a par ailleurs exclu de siéger dans un même groupe que le Front national.

Les candidats dans la 8ème circonscription de l'Essonne : (Brunoy, Crosne, Montgeron, Vigneux-sur-Seine et Yerres)
1 - M. Nicolas DUPONT-AIGNAN DLF
2 - M. Fayçal LAARAJ DIV
3 - Mme Carla ROBINET DIV
4 - M. Antoine PAVAMANI REM
5 - M. Irvin BIDA UDI
6 - Mme Geneviève MORIN COM
7 - M. Kile Olivier YENGE DIV
8 - M. Farid GHEHIOUECHE ECO
9 - M. Jacques CAJAT DIV
10 - M. Christophe JOSEPH DVG
11 - Mme Faten BEN AHMED SOC
12 - M. Yannis HAGEL DIV
13 - M. Jérôme FLAMENT FI
14 - M. Laurent TOURNIER EXG
15 - M. Benjamin BOUCHER FN

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections