Proviseur violenté après le bac en Essonne : les deux jeunes condamnés à des travaux d'intérêt général

Les deux jeunes condamnés ont agressé le proviseur après avoir été recalés au bac (illustration). / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Les deux jeunes condamnés ont agressé le proviseur après avoir été recalés au bac (illustration). / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Alors que le parquet avait requis des peines allant de six à huit mois de prison, les deux jeunes jugés pour l’agression d’un proviseur en Essonne ont été condamnés mercredi à 105 et 140 heures de travaux d'intérêt général.

Par France 3 Paris IDF/AFP

Ils étaient soupçonnés d’avoir menacé et violenté le proviseur d'un lycée d'Athis-Mons, en Essonne, après avoir été recalés au baccalauréat. Les deux jeunes, interpellés lundi, ont été condamnés mercredi à Evry à des peines de travaux d'intérêt général.

L’un, âgé de 19 ans et connu de la justice, a été condamné à 105 heures de TIG pour avoir menacé la victime. L’autre, âgé de 18 ans, a été condamné à 140 heures de TIG pour avoir frappé l’homme d’un coup de poing.

Recalés à 0,10 et 2 points après les rattrapages

Les deux jeunes, qui pensaient avoir réussi leurs oraux de rattrapage, avaient appris lundi en arrivant au lycée qu’ils avaient en réalité échoué respectivement à 0,10 point, et 2 points.

« En colère », ils avaient alors menacé et violenté le proviseur qui tentait de les faire sortir de l'établissement, alors que les deux jeunes hommes cherchaient les membres de leur jury « pour leur demander des explications ». Les jeunes ont expliqué avoir agi sous le coup de la frustration, ne comprenant pas leurs résultats.

Le parquet avait, lui, demandé des peines d'emprisonnement de 6 à 8 mois avec sursis. Des réquisitions qui n’ont donc pas été suivies. A noter que si les peines de travaux d'intérêt général ne sont pas réalisées, elles peuvent donner lieu à trois mois d'emprisonnement.
 

Sur le même sujet

Tensions autour du projet de rénovation de la Gare du Nord

Les + Lus