Cet article date de plus de 4 ans

L'Etat lance officiellement "letaxi", service pour optimiser l'appel d'un taxi

La plateforme commune permettant de commander un taxi en temps réel que l'Etat avait promise aux chauffeurs de taxis pour les mettre à égalité avec les chauffeurs de véhicules privés est prête. Le secrétaire d'Etat aux Transports l'a lancée officiellement.

© Prefecture Police Paris
La plateforme "letaxi" permet de mettre en relation client et chauffeur de taxi en temps réel, par l'intermédiaire des applications spécialisés sur un smartphone. Car "letaxi" n'est pas une application directement accessible par le client qui attend son taxi dans la rue. Il s'agit d'une plateforme commune, en d'autres termes un outil qui agrège les données et positions géographiques de tous les taxis, quel que soit son statut ou sa compagnie. A condition que le chauffeur ou l'application taxi à laquelle il est rattaché, ait adhéré au service.

C'est aujourd'hui tout l'enjeu : convaincre un maximum de chauffeurs de télécharger gratuitement le service. "Je ne vois pas ce qui peut empêcher le succès de l'opération, mais il faut monter en puissance", a déclaré Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux Transports en présentant officiellement la plateforme.

Avec la mise en place de cette plateforme, désormais, pour trouver immédiatement un taxi, plutôt que de héler un véhicule dans la rue, le client signale son besoin sur une application de son choix. Celle-ci "pioche" alors dans les données de la plateforme pour afficher
- et solliciter - tous les taxis présents dans la zone. Le chauffeur intéressé accepte la course en direct.


La mise en place du service entraîne trois changements majeurs .


D'abord, plus besoin d'être "abonné" d'une compagnie même par l'intermédiaire de son application. Les plus grosses compagnies de taxis ont déja, depuis deux ans environ, développé leur "appli maison". Mais en principe, elles supposent une sorte d'abonnement, sous la forme au moins d'une inscription. Et elles ne donnent accès qu'aux véhicules de la compagnie. C'est un outil qui rend le client captif pour la compagnie. La mise en place de la plateforme "letaxi", ouverte à tous, affranchit le client de cette "fidélité obligée" et lui donne surtout instantanément l'accès aux taxis les plus proches qu'ils soient où non de sa compagnie habituelle.

Autre gain non négligeable apporté par "letaxi" : le client n'acquitte plus de frais d'approche. Le compteur ne commence à tourner qu'une fois le client à bord de la voiture.

Enfin, troisième changement : le client peut désormais "évaluer", porter un jugement sur la course en fin de service, comme sur les applications de VTC (véhicule de transport avec chauffeur).


7000 chauffeurs déja adhérents


La construction et la mise à disposition de cet outil était une promesse du gouvernement en pleine crise liée à la montée en puissance des VTC, et notamment Uber. Créée par la loi Thévenoud du 1er octobre 2014, la plateforme "le.taxi" a été développée par une petite équipe, dite "start-up d'Etat". Depuis mars 2016, elle a été lancée successivement à Montpellier, Marseille, Aix-en-Provence, La Rochelle, Rennes et désormais Paris.

A ce jour, 7000 chauffeurs ont déja adhéré à ce qui est, finalement, un service de "maraude électronique". La Fédération nationale des artisans du taxi a déjà démarché dans différents départements pour inviter un maximum de chauffeurs à les rejoindre.
"La plateforme permet de se mettre sur un pied d'égalité en termes de tarif par rapport à Uber, dit-on chez les acteurs du secteur. L'open data (mise à disposition des données) est un outil pour contrecarrer la concurrence déloyale que nous subissons depuis 3 ans."
durée de la vidéo: 01 min 55
Plateforme letaxi ©France3 Paris

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
taxi économie transports société