Les files d'attente dans les aéroports empoisonnent l'été en Europe

© IP3Press/MaxPPP
© IP3Press/MaxPPP

Depuis le début de l'été, les files d'attente aux contrôles pour embarquer ou débarquer dans les aéroports européens sont interminables. L'organisation Airlines for Europe (A4E) a réclamé jeudi la mise en oeuvre dans les aéroports de moyens humains et d'équipements adéquats pour y faire face.

Par Christian Meyze

Depuis le 7 avril, l'application du nouveau code frontières Schengen, conséquence des attentats de Paris du 13 novembre 2015, impose "la consultation des bases de données pertinentes" lors des contrôles documentaires des ressortissants européens -soumis jusqu'ici qu'à une simple vérification de leurs documents d'identité- aux frontières de l'espace Schengen.

S'ajoute à cela le renforcement des contrôles liés à la crise migratoire et l'arrivée constante depuis des mois de populations venues du Moyen Orient, d'Afrique et d'Afghanistan.

Le résultat c'est, que depuis plusieurs semaines, et particulièrement en période d'été et de grands déplacement des européens pour leurs périodes de congés, les files d'attente aux entrées et sorties des contrôles d'aéroports européens s'allongent au point, certains jours, de représenter plusieurs heures d'attente pour passer un simple contrôle.


Des guichets de contrôles en sous-effectifs partout


Tous les professionnels concernés multiplient les appels pour que des dispositions soient prises. En France les acteurs du secteur du transport aérien se sont mobilisés début juillet et ont obtenu le déploiement de 100 CRS cet été dans les aéroports parisiens de Roissy et d'Orly pour sécuriser les aérogares et permettre aux fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) "de se concentrer sur les missions de contrôle transfrontières".

"Les Etats membres doivent (...) déployer le personnel approprié et les ressources en nombre suffisant pour exercer les contrôles requis", demande désormais l'organisation Airlines for Europe, qui regroupe les principales compagnies aériennes. L'A4E dénonce ainsi  les "images honteuses de passagers au bout du rouleau, faisant la queue sur des centaines de mètres dans des aéroports comme Madrid, Palma de Majorque, Lisbonne, Lyon, Paris-Orly, Milan ou Bruxelles" et ajoute que le record a été ces derniers jours une attente de 4 heures pour passer un guichet.

Reportage à Orly de Norbert Cohen et Farid Benbekaï
Réduire l'attente pour prendre l'avion

 

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus