• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Châtenay-Malabry : elle faisait travailler une ado jusqu'à 18 heures par jour, une femme condamnée

© France 3 Paris
© France 3 Paris

Une femme de 54 ans a été condamnée lundi à 18 mois de prison avec sursis pour avoir fait travailler jusqu'à 18 heures par jour une adolescente, à son domicile de Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Elle imposait des travaux domestiques à une adolescente, de l'aube à la tombée de la nuit... Une femme de 54 ans a été condamnée lundi à 18 mois de prison avec sursis pour avoir exploité une jeune fille durant cinq ans, à Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine.

Le tribunal correctionnel de Nanterre a suivi les réquisitions du procureur, en condamnant la femme à payer 60.000 euros de dommages-intérêts à la victime, aujourd'hui âgée de 31 ans.

Sans repos ni rémunération

La jeune fille, alors âgée de 13 ans, était arrivée du Mali en août 2000, avec l'une de ses cousines éloignées. Selon elle, la prévenue, absente lors de l'audience, lui a imposé de faire la cuisine, le ménage ainsi que les courses, entre 15 et 18 heures par jour, sans repos ni rémunération. Le tout pour une maisonnée de neuf personnes, dont cinq enfants.

La plaignante avait finalement quitté le domicile à l'âge de 18 ans, en octobre 2005, grâce à un jeune homme qui l'avait incité à porter plainte. 

De l'argent de poche

La prévenue, qui a été condamnée pour "exécution d'un travail dissimulé", "aide à l'entrée ou au séjour irréguliers d'un mineur étranger en France" et "soumission d'un mineur à des conditions de travail et d'hébergement indignes", a affirmé avoir versé de l'argent de poche à la victime. Elle a assuré que l'adolescente faisait des travaux ménagers "comme l'ensemble des enfants".

Sur le même sujet

affiches achat cannabis

Les + Lus