• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Eurocoupe : Nanterre retrouve Kiev

Le 31 octobre 2013, Nanterre s'est imposé 71 à 67 à Barcelone. / © LLUIS GENE / AFP
Le 31 octobre 2013, Nanterre s'est imposé 71 à 67 à Barcelone. / © LLUIS GENE / AFP

Les basketteurs de Nanterre poursuivent leur épopée européenne en retrouvant une vieille connaissance, le Budivelnik Kiev, mardi 4 mars 2014 à 18h en 8e de finale aller de l'Eurocoupe. Le match a été délocalisé et se jouera à Kaunas en Lituanie en raison de l'instabilité politique en Ukraine,

Par EH et AFP

POur ce 8e de finale de l'Eurocoupe, Nanterre jouera contre les Ukrainiens en Lituanie : le match a été délocalisé en raison des événements politiques en Ukraine. "La logistique n'a pas été simple. On a dû se mobiliser en peu de temps pour trouver vite de nouveaux billets d'avion, un hôtel", a expliqué l'entraîneur de la JSF Pascal Donnadieu, qui a décollé avec ses joueurs pour la Lituanie lundi 3 mars 2014 en début d'après-midi.

Dans l'Arena du Zalgiris, le mythique club de Kaunas, le public ne sera pas pour autant acquis à la cause des champions de France en titre, car plusieurs Lituaniens évoluent à Kiev, comme le souligne le coach. Le Budivelnik en compte trois dans ses rangs: Michailis Anisimov, Dainius Salenga et surtout Darjus Lavrinovic. L'ancien pivot du Zalgiris, vice-champion d'Europe avec son pays en septembre dernier, avait écoeuré les Nanterriens mi-décembre lors de leur deuxième duel en Euroligue, la plus prestigieuse compétition européenne.

Transparent à l'aller à Paris où Nanterre s'était largement imposé (80-61), Lavrinovic s'était vengé lors de ce match retour en compilant 29 points, dont 4 tirs primés sur 5, 10 rebonds et 4 passes décisives. Cette défaite, 97 à 87, en terres ukrainiennes, avait été lourde de conséquences dans la course à la qualification pour le Top 16. Coiffés au poteau par le Partizan Belgrade à l'issue du premier tour, les hommes de Donnadieu avaient dû dire adieu à leur beau rêve, et se consoler avec l'Eurocoupe où ils ont été reversés, à l'instar du Budivelnik Kiev. Plus expérimenté sur la scène continentale, le club ukrainien avait atteint les demi-finales de cette compétition l'an passé. Outre Lavrinovic, le Budivelnik possède d'autres joueurs dangereux comme l'ailier américain Dajuan Summers, ancien joueur de NBA (Pistons et Clippers notamment) et son compatriote Blake Ahearn. "Leur équipe est beaucoup plus forte que la nôtre", assure Donnadieu. Mais la JSFN est capable de tout en Coupe d'Europe, et a préparé ce match de la meilleur des manières en maîtrisant Nancy (80-69) à domicile, samedi en Championnat de France.

Sur le même sujet

Des communes à la recherche de solutions pour consommer moins d'eau

Les + Lus