Gennevilliers : une plaque en mémoire de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka vandalisée

Le leader de l'Istiqlal, et fondateur de l'Union nationale des forces populaires, Mehdi Ben Barka, à Casablanca, en janvier 1959. / © DSK / AFP
Le leader de l'Istiqlal, et fondateur de l'Union nationale des forces populaires, Mehdi Ben Barka, à Casablanca, en janvier 1959. / © DSK / AFP

Une plaque en mémoire de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka a été vandalisée, à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine. La stèle qui porte le nom de cet opposant au roi Hassan II, ses dates de naissance et de disparition, a été brisée en deux.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Un acte de vandalisme a visé une plaque en l'honneur de Mehdi Ben Barka, située à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine. La stèle, qui comporte le nom de l'opposant marocain, ainsi que ses dates de naissance et de disparition, a été brisée en deux, a expliqué le maire PCF de la ville Patrice Leclerc.

On ne l'accepte pas et c'est indigne

"Il n'y a pas d'inscription, rien, donc tout est possible. Soit un vandalisme idiot, soit un vandalisme politique", a indiqué l'élu. "On va porter plainte, on va refaire la plaque, faire un rassemblement pour bien montrer que cet acte, qu'il soit du vandalisme gratuit ou un acte politique, on ne l'accepte pas et c'est indigne."

Une disparition jamais élucidée

Opposant au roi Hassan II, Mehdi Ben Barka a été enlevé en plein Paris, le 29 octobre 1965 et a disparu depuis. Une affaire jamais totalement élucidée. Une stèle avait été inaugurée en la mémoire de cette figure du mouvement anticolonialiste en octobre 2014, en présence de son fils.

Sur le même sujet

Dans l'arrière-cour du Goncourt des lycéens

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne