Grève à l'Holiday Inn de Clichy : les grévistes rejettent les propositions de l'hôtel

Une manifestation des salariés du secteur du nettoyage devant l'hôtel Holiday Inn, à Clichy, dans les Hauts-de-Seine, le 7 décembre 2017. / © BERTRAND GUAY / AFP
Une manifestation des salariés du secteur du nettoyage devant l'hôtel Holiday Inn, à Clichy, dans les Hauts-de-Seine, le 7 décembre 2017. / © BERTRAND GUAY / AFP

Après plus de trois mois de grève, les salariés d'un prestataire de l'hôtel Holiday Inn de Clichy, dans les Hauts-de-Seine, ont rejeté "en l'état actuel" les propositions formulées par l'hôtel.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Ils sont en grève depuis plus de trois mois... Les salariés d'un prestataire de l'Holiday Inn de Clichy, dans les Hauts-de-Seine, ont rejeté "en l'état actuel" les propositions formulées par l'hôtel.
Pour la première fois depuis le début du mouvement, le 19 octobre dernier, des discussions ont eu lieu mardi, à l'invitation de la direction de l'hôtel. Une table ronde devait par la suite avoir lieu mercredi après-midi à la préfecture des Hauts-de-Seine.

Dans un communiqué, la CNT-SO, l'un des deux syndicats à soutenir le mouvement, a indiqué que "les grévistes refusent" le protocole d'accord. Et ce en raison de propositions "largement insuffisantes". Selon le syndicat, ce refus est également motivé par l'exigence de la direction de voir une représentante syndicale CNT-SO quitter l'hôtel, "lui faisant ainsi payer son engagement syndical".

Des propositions "largement insuffisantes"

Mardi, la CNT-SO avait indiqué que l'hôtel proposait "l'internalisation" de neuf des 12 grévistes, à l'exclusion des deux salariées dont la mutation a mis le feu aux poudres et de la représentante syndicale.

Le mouvement rassemble une douzaine des 42 salariés de la société Héméra employés dans cet hôtel Holiday Inn : femmes de chambre, gouvernantes, équipiers et plongeurs. Ces salariés dénoncent notamment leurs conditions de travail et s'opposent à des mutations

A lire aussi

Sur le même sujet

Les affiches de mai 68 aux Beaux-arts

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés