Hauts-de-Seine - Ils partagent leur passion de la danse de salon en famille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Taubert .

Chez les Greif-Ibnouzahir, on partage une passion dévorante : la danse de salon. Entraînements, compétitions : parents et enfants vivent cet art en commun. Et ils se préparent activement au Critérium national de Villeurbanne les 2 et 3 février prochains.

Quand Birgitt Greif a entraîné son mari dans la danse, elle ne se doutait pas que plusieurs années plus tard ils iraient parcourir la France dans des compétitions de danse de salon. Car sa moitié, Tarik Ibnouzahir, s'est rapidement pris au jeu, et leurs deux enfants, Liam et Tara, avec.



"On s'était toujours dit que l'on ne ferait pas de compétitions, que cela prendrait trop de temps, et on a essayé en octobre 2015, et finalement, on a continué", raconte-t-elle.



Ils ont chacun leur métier ou l'école à côté mais dégagent du temps les soirs et week-ends. Le rythme est impressionnant : 10 à 12 heures d'entraînement par semaine, sans compter leur association de danse de loisir qu'ils ont monté à Colombes (Hauts-de-Seine). 

Entraînement intensif

Ce jeudi soir de janvier, ils se rendent à l'autre bout de l'Île-de-France pour s'entraîner dans le studio "Elle et Lui" à Alfortville (Val-de-Marne). Tenue de rigueur, échauffements : l'entraînement est proche de conditions professionnelles.

Nous sommes prévenus, le calendrier est serré et les compétitions approchent avec la Coupe de France, le Critérium national et les Championnats de France. S'ils se rendent si loin de chez eux, c'est pour s'entraîner avec des coaches professionnels, Marioara Dumitrita Cheptene et Steeve Gaudet.



Une passion qui a aussi rapproché cette famille. "On est extrêmement fusionnels et présents. On n'est pas forcément toujours collés les uns sur les autres, mais on partage les mêmes passions. On passe énormément de week-ends ensembles, bien plus que d'autres parents et cela a un côté très agréable parce qu'on a vraiment l'impression de les voir évoluer et de mieux les connaître, et vice-versa", explique Birgitt Greif.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité