Hébergement d'urgence à Neuilly: le maire “surpris” par la proposition de Paris

© F3 IDF
© F3 IDF

Le maire DVD de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin, a dit lundi être "surpris" par la proposition de la Ville de Paris, qui a parlé dimanche d'aménager un site pour accueillir des sans-abris dans cette commune des Hauts-de-Seine.

Par France 3 Ile de France

Ian Brossat, adjoint PCF au Logement, a indiqué dans le Journal du Dimanche que la Ville de Paris proposait à l'État l'aménagement de deux nouveaux sites pour héberger des personnes sans-abris et faire face au manque de places d'accueil. Les deux sites en question sont le Val-de-Grâce (propriété du ministère des Armées), dans le Ve arrondissement, "vide depuis juin 2016", et "un terrain d'un peu plus de 1.000 m² situé à Neuilly-sur-Seine, copropriété de la Ville de Paris et des Beaux-Arts, aujourd'hui utilisé comme parking par un club de tennis", qui pourrait "se prêter à de l'hébergement modulaire", selon M. Brossat.

Dans un communiqué, le maire de Neuilly s'est dit lundi "étonné à plusieurs titres", "d'abord parce que je n'étais absolument pas au courant et que les principes de courtoisie et d'efficacité entre communes font que nos échanges, dès lors qu'ils se veulent constructifs, se font généralement en direct plutôt que par l'intermédiaire de déclarations de presse".



Selon le maire, "jamais cette hypothèse n'a été évoquée par les services de l'État malgré les relations très régulières que nous avons sur ces questions aussi sensibles de logement et d'hébergement". Le maire précise par ailleurs que la parcelle "fait l'objet d'une servitude d'urbanisme jusqu'en novembre 2018 afin de s'intégrer dans un projet global, actuellement à l'étude", et que "l'autre partie de ce terrain qui appartient à la ville de Neuilly-sur-Seine fera l'objet, dès les premières semaines de 2018, de travaux de construction d'un complexe sportif" dont "l'ampleur et la nature sont incompatibles avec l'installation d'un projet d'hébergement". "Je suis d'autant plus surpris que la ville de Neuilly-sur-Seine a fait à plusieurs reprises des propositions d'achat de ce terrain pour la construction de logements sociaux sans qu'une suite ne leur soit donnée", conclut l'édile.

Faute d'hébergement, seuls 30% des appels au 115 aboutissent à une proposition d'hébergement, selon le Samu social


Dans son interview, M. Brossat avait rappelé que "selon le Samu social, seuls 30% des appels au 115 aboutissent à une proposition d'hébergement". Il avait assuré qu'il ne s'agissait pas, en choisissant Neuilly, de punir "les quartiers huppés". D'ailleurs, "les choses se passent bien" dans le XVIe arrondissement où des logements pour des sans-abris ont été installés en lisière du bois de Boulogne il y a un an, avait ajouté l'adjoint d'Anne Hidalgo.

 

Sur le même sujet

Épicerie halal à Colombes : la justice ordonne la fermeture

Près de chez vous

Les + Lus