• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le couple Balkany est visé par une enquête pour “blanchiment de fraude fiscale”

Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, au siège de l'UMP à Paris, en juillet / © AFP/FRED DUFOUR
Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, au siège de l'UMP à Paris, en juillet / © AFP/FRED DUFOUR

Selon le journal "Le Monde" Le député et maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, et son épouse, l'ex-conseillère générale Isabelle Balkany, sont désormais l'objet d'une procédure judiciaire portant sur leur important patrimoine.

Par Emmanuèle Bailly avec AFP

Le quotidien révèle que le parquet de Paris a ordonné, mercredi 6 novembre, une enquête préliminaire pour « blanchiment de fraude fiscale » visant les époux Balkany. Le journal indique qu'"ils sont suspectés d'avoir dissimulé, depuis de longues années, une partie de leurs avoirs au fisc".

Cette enquête fait suite à l'audition par les juges financiers de l'ancien élu RPR et ex-allié politique de Patrick Balkany, Didier Schuller. Il s'avère que certains de ces documents, remis à cette occasion aux juges par M. Schuller, figuraient dans la procédure qui lui avait valu d'être condamné dans l'affaire des HLM des Hauts-de-Seine, alors que Patrick Balkany avait été relaxé.

Ci-dessous un extrait du journal Le Monde : "Les investigations lancées par le parquet de Paris font suite aux déclarations de l'ancien conseiller général (RPR) des Hauts-de-Seine, Didier Schuller, interrogé le 24 octobre par les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire en marge du volet financier de l'affaire de Karachi. M. Schuller a notamment répété devant les magistrats ses accusations rapportées dans l'ouvrage French Corruption (Ed. Stock).

S'agissant de son ancien ami, avec qui il est désormais brouillé, M. Schuller a assuré qu'il s'était enrichi de manière illicite en marge des importants marchés publics conclus dans les années 1980 et 1990 par l'office HLM des Hauts-de-Seine, dont les deux hommes furent les dirigeants".


"Un palais à Marrakech, une résidence de luxe à Saint-Martin"

"Je n'ai aucun patrimoine, poursuit Didier Schuller. Par contre, M. Balkany, comme semblent le confirmer les documents que je vous ai remis en copie et qui étaient à la disposition de la justice, aurait à sa disposition un palais à Marrakech [Maroc], une résidence de luxe à Saint-Martin, et l'usufruit du Moulin de Giverny [Eure]", aurait assuré aux juges Didier Schuller, poursuit le journal.


A lire aussi

Sur le même sujet

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus