Cet article date de plus de 5 ans

Les acrobates du futur, des paillettes et des plumes dans Mise en Seine

Cette semaine dans Mise en Seine, Jean-Laurent Serra défie l’apesanteur avec les acrobates du Festival mondial du cirque de demain et pouffe de rire avec la revue des Sea Girls.
Des plumes, de la danse et des chansons à pleurer de rire, les Sea Girls présentent leur dernière création à la Nouvelle Eve. Une revue qui ressemble à une revue, en plus drôle et déjanté.
durée de la vidéo: 02 min 13
Des paillettes et des plumes avec les Sea Girls dans Mise en Seine
Cela faisait cinq ans que le public parisien attendait le nouveau spectacle des Sea Girls. Depuis le 15 janvier, c’est chose faite ! Le quatuor féminin investi la scène de la Nouvelle Eve avec paillettes et plumes sur la tête et dévoile sa « Revue ». Une performance qui reprend les codes et le principe des cabarets parisiens mais à quatre filles seulement et en plus délirant. Pendant tout le spectacle, elles dansent, elles font les pitres et réalisent même des tours de magie ainsi que quelques cascades.

Mais c’est à l’évidence les chansons qui forment le clou de leur harmonie à quatre voix. Leur répertoire original et ciselé avec une plume aussi fine que drôle, révèle des paroles dignes des Frères Jacques. Ajoutez-y des clowneries et un orchestre live dynamique et carré. La revue des Sea Girls est une réussite à déguster avec plaisirs et envies. En parfait accord avec cet écrin à la fois kitch et coloré qu’est la salle de la Nouvelle Eve.

« Les Sea Girls », jusqu’au 26 mars à la Nouvelle Eve. Paris 9ème.

► Pour en savoir plus
► Les infos pratiques

Le Festival mondial du cirque de demain à Reuilly

L’élite du cirque international est rassemblée sur la pelouse de Reuilly, pour le Festival mondial du cirque de demain, un rendez-vous unique qui consacre les jeunes virtuoses.
durée de la vidéo: 02 min 02
Le Festival mondial du cirque de demain : les virtuoses ont rendez-vous à Reuilly
Ils repoussent les limites de l’apesanteur et de l’équilibre et représentent l’avenir du cirque mondial. Jusqu’à dimanche, sur la pelouse de Reuilly, dans le 12ème arrondissement de Paris, une centaine d’artistes de moins de 25 ans, représentant 16 nationalités, sont en démonstration dans le cadre de la 37ème édition du Festival mondial du cirque de demain. Un rendez-vous considéré par les artistes et les professionnels comme « the place to be » de la jeune pousse circassienne. Car durant quatre jours, chaque numéro sélectionné sera applaudi par des milliers de spectateurs mais également scruté et acheté par les directeurs de cirques et de cabarets du monde entier.

Jouer ici à Paris équivaut en moyenne à deux ou trois années de contrat pour les artistes. Le festival, qui est avant tout une fête, est aussi un marché international, un lieu unique qui concentre une sélection des meilleurs numéros du moment. Alors, des Américains jusqu’aux Chinois, les acheteurs sont venus à Paris dégotter la perle rare. Un numéro qui allie la performance, la beauté et l’originalité. Les trois axes de la sélection du festival qui réussit depuis près de 40 ans, à renouveler le genre.

37ème Festival mondial du cirque de demain, jusqu’au 31 janvier sur la pelouse de Reuilly. Paris 12ème.

► Pour en savoir plus
► Les infos pratiques

Dans l'agenda...

Cette semaine, dans l’agenda de Mise en Seine, on commence avec le retour d’un papi qui a bercé toute une génération d’adeptes de musique légère, mais construite avec du corps et des cuivres...

Le retour de "la Salsa du démon"​

Le Grand orchestre du Splendid donne, à l’Alhambra dans le 10ème arrondissement, un concert anniversaire qui célèbre 40 ans de joie et de folie musicale. Souvenez-vous de "Macao" ou encore de "la Salsa du démon", des tubes qui n’ont pris que quelques rides. Un répertoire populaire et déjanté qui réchauffe et donne la pêche. Une belle fête en perspective, un album est également disponible.

« Le Grand orchestre du Splendid », le 30 janvier à l’Alhambra. Paris 10ème.

► Pour en savoir plus
► Les infos pratiques 

"Le Jour du Grand Jour" au Montfort​

Le Montfort présente « Le Jour du Grand Jour », une fabuleuse création de la compagnie de théâtre forain Dromesko qui rend hommage à la vie. La pièce qui mêle théâtre, musique et petite chorégraphie du quotidien est une ode à l’amour, qui reprend des moments forts de l’existence comme le mariage et les transpose en tableaux improbables. Une atmosphère, un tantinet surréaliste, se dégage de ces poèmes visuels, tendres et généreux qui rappellent le savoir-faire d’un certain Emir Kusturica. Le spectacle partira ensuite au Centquatre pour deux semaines de représentations.

« Le Jour du Grand Jour », jusqu’au 30 janvier au Monfort. Paris 15ème. Du 9 au 20 février au Centquatre. Paris 19ème.

► Pour en savoir plus
► Les infos pratiques

« On a dit on fait un s​pectacle » à la Philharmonie 2

Un concept musical enfin avec « On a dit on fait un spectacle » à la Philharmonie 2 de Paris, qui est l’ancienne Cité de la musique. Une performance drôle et intime créée autour du thème du rêve. Une idée portée par Géraldine Martineau, actrice touche-à-tout, qui s’entoure chaque soir d’artistes différents comme Oxmo Puccino, Camélia Jordana ou encore Camille pour construire, sous les yeux des spectateurs, un concert unique qui varie en fonction du lieu et des invités. Au programme, le concert déploie une avalanche de tubes signés Sheila, Alain Bashung ou David Bowie, un répertoire populaire évidement revisité par les artistes invités.

« On a dit on fait un spectacle », jusqu’au 30 janvier à la Philharmonie 2. Paris 19ème.

► Pour en savoir plus
► Les infos pratiques
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme aménagement du territoire environnement société