• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

A Levallois-Perret, les salariés d'Alstom dénoncent la suppression de centaines d'emplois

Plusieurs centaines de manifestants devant les locaux d'Alstom, à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, le 21 janvier 2016. / © MAXPPP
Plusieurs centaines de manifestants devant les locaux d'Alstom, à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, le 21 janvier 2016. / © MAXPPP

Plusieurs centaines de salariés et représentants du personnel du pôle énergie d'Alstom ont manifesté jeudi devant les locaux de Levallois-Perret de la firme, rachetée en novembre dernier par General Electric. 765 emplois doivent être supprimés en France dans les activités énergie du groupe.

Par France 3 Paris IDF

L'entreprise américaine, propriétaire du pôle énergie d'Alstom depuis novembre 2015, a annoncé le 13 janvier qu'elle allait supprimer 6.500 emplois en Europe. En France, 765 emplois sont concernés, dont 95 % sur les sites de Levallois-Perret et Massy, en région parisienne.

Salariés, représentants du personnel... Entre 200 et 500 personnes, selon les syndicats, et 200 personnes, selon la police, ont ainsi manifesté bruyamment devant les locaux parisiens de Levallois-Perret, en marge d'un comité européen au cours duquel la direction a présenté le détail de son plan. 

Suppression "d'emplois productifs"

L'objectif affiché pour General Electric : retrouver de la rentabilité financière. Les syndicats dénoncent, de leur côté, un "plan de restructuration boursier", qui aura "un impact sur la filière énergétique française", a déclaré Laurent Santoire (CGT). Selon eux, ce plan est "une grosse casse d'emplois productifs".

Pour l'intersyndicale CFDT, CFE-CGC et CGT, le "message est clair : nous refusons tout licenciement, toute fermeture d'activité", "l'ensemble des délégués sont choqués par l'absence de plan stratégique. On nous dit: le marché est déprimé mais on ne voit pas le rationnel de ce projet", a précisé Laurent Santoire.

Après le comité européen de jeudi, des négociations doivent être entamées pour fixer les conditions de ce plan de restructuration.

VOIR le reportage (I. Dupont/V. Delahautemaison)
A Levallois-Perret, les salariés dénoncent la suppression de centaines d'emplois
Plusieurs centaines de salariés et représentants du personnel du pôle énergie d'Alstom ont manifesté jeudi devant les locaux de Levallois-Perret de la firme, rachetée en novembre dernier par General Electric. 765 emplois doivent être supprimés en France dans les activités énergie du groupe.

 

Sur le même sujet

ITW de Michel Cadiot, préfet de région

Les + Lus