Levallois rend hommage à Cécile Vannier, tuée dans l'attentat du Caire en 2009

Publié le
Écrit par Emmanuèle Bailly avec Yannick Legal

La ville de Levallois-Perret, rend hommage ce mardi 22 février à la jeune fille de 17 ans victime d’un acte terroriste lors d’un voyage organisé par la commune. 53 adolescents y participaient. Certains ont été gravement blessés.

Le 22 février 2009, Cécile Vannier était tuée lors d'un voyage scolaire en Egypte. Ce jour-là, une bombe artisanale a explosé peu avant 19h près d'un café en bordure du souk Khan el-Khalili, au coeur du Caire historique.

Treize ans après cet attentat, un hommage sera rendu à la jeune fille lors d’un rassemblement devant les jardins de l’hôtel de ville de Levallois-Perret, ce mardi à 17h.  

Pour la famille de la victime, 13 années d'instruction et 5 juges n'ont pas permis de faire aboutir le dossier.

"Nous avons déjà mené un combat pour survivre", explique la mère de l'adolescente. "Le deuxième combat, c'est celui de rechercher la justice et la vérité", car sinon "il n'y a pas de repos de l'âme", observe-t-elle.

"Si nous avions une justice pour Cécile, on aurait vraiment cette paix qui arriverait mais ça ne changera rien au travail de deuil", poursuit la mère de famille.  

L'explosion du 22 février 2009 qui a couté la vie à Cécile Vannier s'est produite au centre de la capitale égyptienne près du bazar de Khan al-Khalili, où convergent chaque jour des milliers de touristes. 25 personnes ont blessées dans l'attentat, la plupart des lycéens, originaires de Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine.

L'association Française des victimes de terrorisme (AFVT) se bat pour faire avancer ce dossier aux ramifications complexes.

"Ce n'est pas un attentat égyptien", explique Chantal Anglade de l'AfVT, "les djihadistes qui sont partis en Syrie, ce sont les mêmes qui ont commandité l'attentat du 13 Novembre en France ou l'attentat en Belgique en 2016." (...) "Ceux qui étaient en Syrie, étaient au Caire en 2008 et 2009", précise-t-elle.

"Par exemple, les frères Clain étaient au Caire, donc on peut estimer que ces gens ont une responsabilité dans l'attentat du Caire, mais c'est difficile à déterminer donc je comprends que les enquêteurs poursuivent leurs investigations", souligne-t-elle.