En plein débat sur la PMA, une pièce de théâtre retrace l'histoire du combat pour l'avortement

En 1971, 343 femmes déclarent publiquement avoir avorté dans un Manifeste. / © AFP
En 1971, 343 femmes déclarent publiquement avoir avorté dans un Manifeste. / © AFP

Grâce à une mise en scène audacieuse, la pièce "Reconstitution : Le procès de Bobigny" met en scène des témoignages autour d'un procès historique qui s'est tenu au tribunal de Bobigny en 1972. Une audience qui s'est transformée en plaidoyer pour la dépénalisation de l'avortement.

Par Elise Ferret avec MT

1972, Gisèle Halimi avocate défend Marie-Claire Chevalier, 16 ans, mise en cause pour avoir avortée. Il y a l'image que certains ont retenue de ce procès historique à Bobigny, et les coulisses que cette pièce donne aujourd'hui à entendre au théâtre à Gennevilliers.

Dans l'oreillette des acteurs, un enregistrement. Les interviews réalisées avec des témoins ou des intervenants du procès sont interprétées en direct par les comédiens. L'écoute se fait au casque, en petit comité. "C'est très particulier. C'est la première forme théâtrale que je vois comme ça", raconte une spectatrice.

Intellectuels, activistes, médecins s'expriment au micro. Emilie Rousset et Maya Boquet les ont rencontrés et enregistrés. Après six mois de travail, elles livrent les témoignages d'une douzaine d'acteurs de cette audience emblématique.
En plein débat sur la PMA, une pièce de théâtre reconstitue un ancien plaidoyer pour l'avortement
 

Un débat d'actualité

"On espère que le spectateur sera un peu dans notre position et que par ce dispositif où il circule, il va à la rencontre d'extraits d'archives et de personnes pour essayer de se faire une idée de ce que cela a pu être", raconte Emilie Rousset, metteur en scène.

En 1971, 343 femmes déclarent publiquement avoir avorté dans un Manifeste. Un an plus tard, le procès de Bobigny se transforme en tribune pour la dépénalisation. Deux ans après, la loi Veil est votée.

Donner la vie, disposer de son corps : la pièce donne à réfléchir sur un débat qui n'est pas clôt de nos jours. L'Assemblée nationale envisage actuellement l'ouverture de la PMA à toutes les femmes.
 

Informations utiles :

Une pièce à voir :
 

  • T2G – Théâtre de Gennevilliers, du 10 au 14 Octobre
  • Théâtre de la Cité internationale, les 19 et 20 Octobre
  • !POC! (Alforville), le 16 Novembre
  • Le Théâtre de Rungis, le 30 Novembre
  • Théâtre de Chelles, le 1er Février

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Les + Lus