• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Surveillance présumée de Thierry Solère par la DGSE : l'enquête classée sans suite

Le député Thierry Solère, le 18 février 2015, à l'Assemblée nationale, à Paris. / © CITIZENSIDE / AURELIEN MORISSARD / AFP
Le député Thierry Solère, le 18 février 2015, à l'Assemblée nationale, à Paris. / © CITIZENSIDE / AURELIEN MORISSARD / AFP

Le parquet de Paris a indiqué avoir classé sans suite le 30 novembre l'enquête ouverte au sujet d'une surveillance présumée par la DGSE de Thierry Solère, député LR des Hauts-de-Seine. 

Par France 3 Paris IDF (avec AFP)

Le parquet de Paris a indiqué avoir classé sans suite le 30 novembre l'enquête ouverte au sujet d'une surveillance présumée par la DGSE de Thierry Solère, actuel député LR des Hauts-de-Seine.
L'enquête avait été ouverte pour "collecte frauduleuse de données à caractère personnel, atteinte à l'intimité de la vie privée et recel de ce délit" après la parution d'un article du journal Le Monde. Le quotidien affirmait que Thierry Solère avait été l'objet d'une surveillance par la Direction générale des services extérieures, lors de la campagne des législatives de 2012, face à Claude Guéant.

Thierry Solère prend acte

"Les investigations approfondies (...) n'ont démontré l'existence d'aucune surveillance technique de Thierry Solère par la Direction générale de la sécurité extérieure", a expliqué le parquet dans un communiqué.

"Je prends acte de cette décision du parquet, je n'ai pas d'autre commentaire", a déclaré à l'AFP Thierry Solère, qui a présidé la commission d'organisation de la primaire de la droite et du centre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Suspendus, fixés sur un poteau... Installation des avions au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

Les + Lus