• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Hip-hop, danse bretonne et reprises disco... Une fête de la musique sans la pluie à Paris

La fête de la musique, 35ème édition, dans le quartier de Beaubourg, à Paris, le 21 juin 2016. / © France 3 Paris IDF/E. Tixier
La fête de la musique, 35ème édition, dans le quartier de Beaubourg, à Paris, le 21 juin 2016. / © France 3 Paris IDF/E. Tixier

La 35ème édition de la Fête de la musique a rassemblé des milliers de personnes dans les rues de la capitale. Et comme chaque année, il y en avait pour tous les goûts : reprises de standards disco, hip-hop électro suédois... Choses vues et entendues mardi soir dans les rues de Paris.

Par France 3 Paris IDF

Depuis 1982, la Fête de la musique, marque le début des festivités de l'été à Paris. Les rues de la capitale ont rassemblé des milliers de personnes, et des musiciens amateurs ou professionnels. De 19 heures à minuit, nous nous sommes baladé dans les rues de la capitale à la découverte de ces artistes. Choses vues et entendues mardi soir...

# 19h30 : des classiques du disco dans un jardin du 15ème arrondissement

Mini-Hosanna est un groupe de jeunes musiciens du 15ème arrondissement de Paris. Agés de 7 à 24 ans, ils ont la particularité d'être polyvalents, passant du xylophone au chant, en passant par la batterie, le vibraphone ou la batterie. Au programme de la soirée : des classiques du disco, comme les standards de Boney M ou Abba.

# 20h15 : une danse bretonne improvisée dans un jardin

Dans un square du 3ème arrondissement, place René Vivien, c'est une danse bretonne qui est improvisée. Une scène étonnante à quelques mètres des voitures, dont certaines klaxonnent. 

# 20h30 : du hip-hop électro à l'Institut suédois

La rappeuse suédoise Gnucci a mis le feu sur la scène installée dans le jardin de l'Institut suédois. A fond les baffles, le son électro, hip-hop et tropical bass de l'artiste a séduit la foule nombreuse venue pour l'occasion, au coeur du 3ème arrondissement. L'institut suédois célébrait Midsommar, la Saint-Jean, l'une des fêtes les plus importantes de l'année en Suède.

# 21h30 : Shefita, une diva israélienne et ses reprises déroutantes

Vous n'aviez sans doute jamais entendu Depeche Mode ou Radiohead repris de cette façon. Shefita reprend à sa sauce rock-oriental ces tubes que beaucoup ont fredonné dans la cour du musée d'art et d'histoire du judaïsme.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Un groupe scolaire autour de Notre-Dame fermé à cause d'une suspicion de pollution au plomb

Les + Lus