Claude Guéant dans la course aux législatives

© (BERTRAND GUAY / AFP)
© (BERTRAND GUAY / AFP)

Législatives: le ministre de l'Intérieur Claude Guéant annonce sa candidature dans les Hauts-de-Seine

Par emmanuèle Bailly avec Afp

video title

Législatives 2012

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant annonce sa candidature dans les Hauts-de-Seine

Claude Guéant, qui n'a jamais eu de mandat électoral, briguera en juin un siège de député dans les Hauts-de-Seine, l'ancien fief électoral de Nicolas Sarkozy dont il a été pendant une décennie un des plus proches collaborateurs.

Claude Guéant se présente aux élections législatives de Boulogne-Billancourt. Le ministre de l'Intérieur était plutôt pressenti dans les Yvelines, mais la 9ième circonscription des Hauts-de-Seine semble plus favorable. Voir le sujet de Séverine Picard et Albane Lussien.

Pierre-Christophe Baguet cède sa place à Claude Guéant
Dans une lettre qui sera distribuée mardi dans toutes les boîtes aux lettres de Boulogne, le député-maire M. Baguet, 56 ans, qui achève son troisième mandat à l'Assemblée, annonce à ses administrés qu'il a "décidé de ne pas (se) représenter à la députation pour être un maire encore plus à (leur) service".

Le député-maire UMP de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Pierre-Christophe Baguet, a défendu vendredi sa décision de céder sa circonscription en juin à Claude Guéant comme "un vrai choix personnel", rejetant tout soupçon d'avoir agi sous la pression de l'Elysée.

"J'ai demandé (…) à un grand serviteur de l'Etat, Claude Guéant (…) de se porter candidat sur notre circonscription", poursuit M. Baguet tout en présentant ses meilleurs vœux à ses concitoyens. "On ne peut rêver meilleur candidat pour notre ville".

Réactions dans la classe politique à la candidature de Claude Guéant aux législatives 2012.

  • La gauche réagit à cette annonce

Bruno Julliard (PS), chargé de l'éducation dans l'équipe de campagne de François Hollande : "Honnêtement, je trouve plutôt sain qu'un ministre de la République, qui n'a jamais été élu, souhaite affronter le suffrage universel. Il se trouve que l'UMP a décidé que ce serait dans les Hauts-de-Seine, c'est une affaire qui concerne l'UMP. C'est à l'UMP de décider si elle parachute ou pas Claude Guéant et dans quel département. Sur le principe qu'il soit candidat, je ne vois pas où est le problème" (sur Radio Classique/Public Sénat).

  • Ça réagit aussi au sein de la majorité

Thierry Solère, vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine et conseiller municipal de Boulogne-Billancourt, il est également le suppléant à l'Assemblée nationale. Thierry Solère exprimait sa colère sur le site du Nouvel Obs.com : « Baguet dit avoir 'demandé' à Guéant... Je ne savais pas qu'en République, les circonscriptions avaient un caractère patrimonial ! Maintenant, Guéant a accepté et revendique directement l'investiture de l'UMP, j'en prends acte."

  • L’avis du MoDem

L'ancien ministre de l'Education nationale et candidat du MoDem à la présidentielle a réagi à cette annonce en se disant "opposé aux parachutages" vendredi 30 décembre sur RTL. Bayrou dénonce "la stratégie de ces partis provisoirement dominants qui profitent de leur puissance supposée pour aller parachuter des candidats qui n'ont aucun lien avec le terrain qu'ils représenteront". "Je pense que la démocratie française mérite mieux", a ajouté François Bayrou. "Elle mérite qu'il y ait une vraie implantation des futurs élus auprès de ceux, leurs concitoyens, qu'ils représenteront."

Sur le même sujet

Notre-Dame de Paris : plus de la moitié des employés de la cathédrale vont être licenciés pour chômage technique

Les + Lus