Création d'un pôle anti-drogue au tribunal

Un pôle judiciaire anti-drogue va voir le jour au tribunal de Bobigny. Sa mission, lutter contre les trafics de drogue.

Par Emmanuèle Bailly

video title

93 un pôle judiciaire anti-drogue

"Il faut reconquérir Sevran", déclaration du ministre de la justice Michel Mercier et du ministre de l'Intérieur Claude Guéant. IIs ont annoncé aujourd'hui la création d'un pôle anti-drogue au tribunal de Bobigny en Seine Saint Denis..

Les ministres de la Justice et de l'Intérieur ont annoncé aujourd'hui la création d'une "unité judiciaire de lutte contre les trafics de stupéfiants" au parquet de Bobigny, avec l'objectif de "reconquérir" Sevran, ville de Seine-Saint-Denis gangrenée par le trafic de cannabis.

Un procureur adjoint de Bobigny Anne Kostomaroff, ex-patronne de la section anti-terroriste du parquet de Paris, sera chargée de cette unité judiciaire, qui rassemblera les services de police du département, l'office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants, la direction de la police judiciaire etc.

Cette unité permettra, selon le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, "une coopération extrêmement étroite entre justice et police". "Nous avons mis au point les modalités d'une coopération (...) afin que l'action de police judiciaire puisse permettre de déférer à la justice" les trafiquants, a assuré M. Guéant. "La nouveauté, c'est l'efficacité", a-t-il lancé.

"Nous n'avons pas de moyens humains complémentaires mais (...) nous avons élaboré une stratégie judiciaire ciblée à Sevran avec des personnes dédiées", a précisé la procureur de la République du parquet de Bobigny, Sylvie Moisson.

Cette entité a été créée suite à la situation que vit Sevran. Des tirs dans la rue à Sevran début juin, avaient poussé une directrice d'école à supprimer les récréations dans la cour pour les enfants. M. Guéant "a rappelé que les mafias de la drogue avaient pignon sur rue"à Sevran. Il a promis que les CRS ne quitteraient pas la ville "tant que les arrestations des dealers et des chefs de réseau n'auront pas été effectuées". "J'ai proposé au maire de Sevran (Stéphane Gatignon, EELV,) de préparer avec le préfet un plan de reconquête urbaine de cette ville", dans le bâti, l'éducation, la formation, la lutte contre le chômage, a poursuivi le ministre de l'Intérieur.

"Il doit être prêt dans une dizaine de jours. J'ai décidé de me rendre chaque mois

à Sevran pour (suivre) sa mise en œuvre", a-t-il dit.

Le maire avait demandé début juin au gouvernement l'intervention de l'armée pour rétablir la sécurité dans sa commune après de nouveaux tirs entre bandes rivales à proximité d'une école.

Voir le sujet d'Alexandra Marie et Matthieu Caillaud

Sur le même sujet

Les + Lus