• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Fusillade meurtrière à Pontault-Combault

© F3IDF
© F3IDF

Une fusillade a éclaté mardi matin à Pontault-Combault entre des policiers et un homme armée d'un fusil de chasse.

Par France 3 IDF, avec AFP

video title

Fusillade à Pontault -Combault

Une fusillade a éclaté cette nuit, à Pontault Combault en Seine et Marne. Le bilan est lourd : un père de famille de 42 ans a été abattu par la police. Un policier a été blessé. La dégradation du véhicule de la victime serait à l'origine du drame.

Un homme armé d'un fusil de chasse, qui avait ouvert le feu sur des policiers, a été tué dans la nuit de lundi à mardi à Pontault-Combault, en Seine-et-Marne.

Selon les premiers éléments de l'enquête, vers 01h15, cet homme de 42 ans est entré dans une violente colère quand il s'est rendu compte de dégradations sur le véhicule familial. Il était sans doute en état d'ébriété au moment des faits. Accompagné du petit ami de sa fille âgé de 20 ans, il est alors descendu armé d'un fusil de chasse de calibre 12 dans le but de mener "une expédition punitive" et aurait commencé à tirer.

Les policiers, prévenus de coups de feu par des voisins, sont arrivés sur place, square Robert-Cassart à Pontault-Combault, dans une petite cité située au milieu d'un quartier pavillonnaire.

Ils ont interpellé le plus jeune des deux hommes, non armé, mais ont alors essuyé les tirs du plus âgé. Un des policiers a été blessé à la main et à l'avant-bras. Ses jours ne sont pas en danger.

Quand les fonctionnaires ont riposté, "en état de légitime défense" selon une des sources, le tireur a été touché à la gorge. Il a succombé des suites de ses blessures peu après 02h00.

Comme son petit ami, la fille de l'homme décédé a également été placée en garde à vue, soupçonnée d'avoir donné à son père des indications sur la position des policiers depuis le balcon de l'appartement familial.Son père comme son petit ami sont connus des services de police pour des faits de petite délinquance.

Voir ci-dessus le reportage de Farid Benbekai et Daniel Petitcuénot.

Sur le même sujet

Jacques Chirac et les agriculteurs

Les + Lus