• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Génopharm aurait vendu des médicaments périmés

Le laboratoire français situé en Seine-et-Marne est accusé d'avoir vendu des anticancéreux périmés.

Par VP

video title

Génopharm aurait vendu des médicaments périmés

Cette histoire à peine croyable d'un médicament anti-cancer périmé sur le marché depuis au moins 1an.Les enquèteurs devront mettre au jour le degré de responsabilté du laboratoire Génopharm qui le commercialisait.Ils e trouve à Saint-Thibault des Vignes près de Champs sur Marne.

Des lots de Thiotepa, un médicament destiné à traiter des tumeurs et des cancers de l'enfant, ont été retrouvés avec des dates de péremption falsifiée. Une plainte a été déposée par le laboratoire allemand Riemser contre le laboratoire français Genopharm qui les a commercialisé.

>Voir ci-contre le reportage de Farid Benbékaï et Daniel Petitcuenot.

Le Thiotepa est un anticancéreux fabriqué par le laboratoire Riemser. Le principe est vendu au laboratoire français Alkopharma qui le commercialise via une de ses filiales, Genopharm. Ce médicament a été remplacé le 13 octobre dernier par le Tepadina.

Début 2011, le fabricant Riemser a découvert sur le marché des flacons de Thiotepa

commercialisés par Genopharm avec une date de péremption falsifiée (août 2011). Or, les dernières livraisons de flacons de Thiotepa à Genopharm dataient de mars 2009 et le médicament était périmé de 18 mois après sa fabrication. Le laboratoire aurait donc produit à l'AFSSAPS de faux certificats  pour permettre la commercialisation de ses lots. La falsificiation des documents aurait eu lieu en Suisse.

Riemser a donc déposé plainte hier pour «faux et usage de faux», «tromperie» et «falsification» auprès du procureur de la République de Paris. Selon le laboratoire, passée la date de péremption, le principe actif du médicament s'estompe progressivement, entraînant une baisse de son efficacité.

Le pôle santé publique, déjà en charge de l'instruction concernant le Mediator, devrait être saisi.

Génopharm a répondu à ces accusations par un communiqué transmis à l'AFP:

"Les accusations lancées par la société Riemser doivent appeler à la plus grande prudence s'agissant d'une attaque d'une société qui est passée d'une qualité de fabricant-sous-traitant à celle de distributeur-concurrent (...) A ce jour, aucun risque d'atteinte à la santé publique comme d'ailleurs d'une efficacité moindre du Thiotepa ne sont avérés",   

Sur le même sujet

Au sud de Paris, la ligne 14 doit relier les Olympiades à l'aéroport d'Orly avant les Jeux Olympiques

Les + Lus