• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Grégory Baugé, champion du monde

Le cycliste francilien a décroché le titre à Melbourne face au britannique Jason Kenny.

Par Audrey Natalizi avec AFP

Avec ce troisième titre, le pistard, né à Maisons-Laffitte (Yvelines) et s'entrainant à l'INSEP,  rejoint au palmarès mondial son entraîneur Florian Rousseau, lui aussi titré de 1996 à 1999.

Le Français Grégory Baugé a retrouvé son titre de champion du monde de vitesse, samedi, à Melbourne, en battant en finale le Britannique Jason Kenny.


Baugé, crédité du meilleur temps des qualifications, a réalisé un parcours sans faute tout au long du tournoi. En demi-finale, le coureur entraîné à l'INSEP par Florian Rousseau s'est débarrassé en deux manches de l'Australien Shane Perkins. Dans la première manche de la finale, Baugé a remonté son adversaire dans la ligne droite d'arrivée pour s'imposer. Dans la seconde manche, Kenny a surpris son rival et a résisté au retour du Français. Mais, pour être sorti de son couloir, le Britannique a ensuite logiquement perdu la manche sur décision des commissaires.

A 27 ans, Baugé compte désormais trois titres mondiaux en vitesse individuelle et cinq en vitesse par équipes. A Melbourne, le Français est redevenu le roi de la vitesse au sortir d'un hiver compliqué par des ennuis de santé (tendinite) et surtout une sanction qui lui a été infligée pour des manquements administratifs aux obligations antidopage (suspension rétroactive d'un an et résultats 2011 - dont le tître mondial - annulés).


Baugé a fait des JO de Londres, l'été prochain, son grand objectif de l'année.
Il a même envisagé un temps de raccrocher le vélo après la compétition olympique pour se consacrer à l'athlétisme, l'un de ses sports de prédilection avec la boxe.

Sur le même sujet

Défaite du PSG face à Rennes

Les + Lus