• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Importante manifestation policière à Bobigny

© France3IDF/Jean-Yves Blanc
© France3IDF/Jean-Yves Blanc

Les policiers de Seine-Saint-Denis ont manifesté spontanément hier soir en soutien à leur collègue mis en examen

Par Alexandra Marie / Christian Meyze

Plusieurs centaines de policiers, venus de toute la Seine-Saint-Denis se sont rassemblés hier soir à Bobigny, devant la Direction Territoriale de la Sécurité de Proximité (DTSP)  pour montrer leur solidarité et leur soutien à leur collègue mis en examen en fin d'après-midi ce mercredi 25 avril, dans l'affaire de Noisy-le-Sec.

Les fonctionnaires de police, venus de Seine-Saint-Denis mais aussi de départements voisins, se sont réunis vers 19H30 devant la Direction territoriale de la sécurité de proximité (DTSP), à Bobigny, après avoir appris la mise en examen de leur collègue. "Nous avons voulu lui témoigner notre soutien, de façon spontanée. Les policiers sont très remontés."

De telles manifestations sont très rares, la police étant, par son statut, tenu à la réserve, et le droit de manifester étant exclu pour les policiers.

Le policier qui a tué samedi un homme à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis a été mis en examen ce soir pour homicide involontaire. Il a été de surcroît placé sous contrôle judiciaire.

Le policier de 33 ans a été placé sous contrôle judiciaire, avec notamment l'interdiction

d'exercer. Il avait tiré sur un homme recherché pour des vols à main armée, affirmant

qu'il était en légitime défense, ce qu'ont contredit l'autopsie et un témoignage.

Pour ses collègues, la décision prise à son encontre par le juge d'instruction après 48 heures de garde à vue est "incompréhensible" et "très difficile à vivre".

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus