Le dossier des voies sur berges relancé

Selon Anne Hidalgo (PS), le dossier sera remis à l'ordre du jour grâce à la victoire de François Hollande.

Par Audrey Natalizi avec AFP

"Tout cela va pouvoir être relancé", a affirmé la première-adjointe à la Mairie de Paris sur Radio Classique/Public Sénat.  "Sur la question des voies sur berge, François Fillon avait d'une façon un peu abusive bloqué complètement le processus de travail entre Paris et les autorités". "On laisse le gouvernement s'installer", a-t-elle poursuivi.

Le dossier des voies sur berge concerne la piétonisation totale d'une partie des quais (sur 2,3 km) de la rive gauche. Le projet de la mairie de Paris pour aménager ces voies  a dû être repoussé d'un an, à l'été 2013, du fait du blocage de M. Fillon, qui était alors Premier ministre.

Des immeubles plus hauts dans Paris ?

Interrogée au sujet du Grand Paris, Mme Hidalgo a dénoncé l'"étalement urbain".  "Il faut aller vers une métropole qui soit contre l'étalement urbain. Donc, ça veut dire densifier... les zones qui sont aujourd'hui déjà habitées", a-t-elle estimé.
Mme Hidalgo récuse l'idée de "poser des sujets comme celui de la hauteur comme si c'était un sujet tabou".
"On ne peut pas être contre l'étalement urbain et contre la densité. Il faut faire du logement, créer de l'emploi. Et ça, ça passe par de la densité urbaine, c'est le choix que nous avons fait à Paris",
a-t-elle souligné.


Anne Hidalgo a par ailleurs indiqué que la Mairie de Paris avait "préparé la liste des terrains que l'Etat pourrait céder gratuitement".

Sur le même sujet

Les + Lus