Le PSG retrouve les supporters

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valentine Ponsy

Le club version Qatari séduit à nouveau les supporters.

video title

PSG: nouveau public et nouveaux joueurs

Le PSG poursuit son recrutement sur le terrain comme en tribunes.Déjà 13 000 personnes ont acheté un abonnement pour la saison qui commence samedi.L'effet Qatari, l'effet aussi pacification du Parc des Princes...

De nouveaux propriétaires, un plan de pacification qui semble avoir porté ses fruits et le recrutement de nouveaux joueurs, autant d'éléments qui ont sans doute permis au club de partir à la conquête d'un nouveau public. 

Voir ci-contre le reportage de Jean-Philippe Lemaire et Abdel Joudi.

Robin Leproux a été débarqué de la présidence du club de football parisien mais pour beaucoup il restera l’homme du plan, celui qui a su pacifier le stade. Lancé pendant l’été 2010, cette opération baptisée « Tous PSG » et soutenue par les pouvoirs publics, a permis d’éradiquer la violence qui gangrenait les tribunes du Parc des Princes depuis le début des années 1990. Des centaines de supporters ont été interdits de stade, les virages Auteuil et Boulogne ont eux aussi disparu. A quelques jours de la reprise du championnat, le plan est reconduit et selon la préfecture de police de Paris il pourrait même être renforcé grâce à Loppsi (loi sur la sécurité intérieure).

Déjà les supporters se pressent devant le Parc des Princes. Ce matin encore, ils étaient nombreux dans la file d’attente pour s'offrir un abonnement. Deux heures d'attente en moyenne pour accéder aux guichets. Ce week-end, 13.000 personnes avaient déjà souscrit une carte d'abonnement contre 4000 l'an dernier au plus fort de la saison.

Le club poursuit son recrutement sur le terrain quant au public il semble lui aussi renouvelé. Le PSG ferait-il à nouveau rêver ?

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité