• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Les motards en colère défilent dimanche à Paris

Les motards en colère (FFMC) veulent ainsi interpeller les politiques sur la sécurité routière.

Par Isabelle Audin

video title

Manifestation motards à Paris

A l'appel de la fédération française des motards en colère (FFMC), les motards vont manifester dimanche pour promouvoir «une autre politique de sécurité routière» dans le cadre de la campagne présidentielle à Paris.

Selon Fabrice Vidal, de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC),
près de 14.000 personnes s'apprêtaient dimanche après-midi à défiler en deux roues dans Paris, avant d'atteindre la place de la Concorde à 18H00.

Plusieurs milliers de motards se sont rassemblés dimanche après-midi à trois entrées de Paris, porte de Montreuil, porte d'Orléans et sur l'esplanade du château de Vincennes pour interpeller les candidats à la présidentielle et protester contre des réformes les concernant.

A l'appel de la fédération française des motards en colère (FFMC), près de 20 000 motards ont manifesté samedi dans de nombreuses villes de province pour promouvoir «une autre politique de sécurité routière» dans le cadre de la campagne présidentielle. Dimanche, la manifestation doit se poursuivre à Paris.

L'objectif affiché par la FFMC pour cette mobilisation était de «rappeler aux candidats à l'élection présidentielle que la sécurité routière n'est pas juste une affaire de bons ou de mauvais chiffres collés sur une courbe de mortalité en baisse depuis quarante ans, pour justifier ensuite toujours plus de verbalisations», peut-on lire sur le site de la fédération.

La FFMC estime que les politiques devraient s'appuyer sur leur expérience de 30 ans pour établir un programme conséquent.

La Fédération a rédigé son manifeste, un livret de 16 pages avec 40 propositions, qui détaille sur cinq axes les attentes des motards : le conducteur, le véhicule, la route, la réglementation, le sport et les loisirs.

Il comporte notamment des demandes d'amélioration de la formation des conducteurs auto et moto, des infrastructures routières moins dangereuses et des équipements renforcés plutôt qu'un gilet fluo.

En 15 ans, le nombre des motards a augmenté de 60 %. Ils comptent bien peser sur les élections.

Voir le reportage d'Abdel Joudi et de Noé Salem.

Sur le même sujet

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus