• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

PSA : CCE extraordinaire sur l'avenir d'Aulnay

© F3
© F3

Le Comité central de PSA se réunit aujourd'hui à 13H30 il sera question de l'avenir du site PSA d'Aulnay.

Par Emmanuèle Bailly

PSA : CCE extraordinaire sur l'avenir d'Aulnay

Le Comité central de PSA se réunit aujourd'hui à 13H30 il sera question de l'avenir du site PSA d'Aulnay.

Le Comité central de PSA  doit se réunir aujourd’hui à 13H30 à Paris. Il sera, entre autres, question  de l’avenir du site PSA d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis.

Ce CCE extraordinaire fait suite à la révélation explosive par la CGT d'un document datant d'août 2010 prévoyant la fermeture du site d'Aulnay courant 2014 et remettant en question l'avenir des deux autres (celui de Sevelnord et de Madrid).

L'enventualité de la fermeture du site d'Aulnay (3.500 salariés) en 2014 mobilisent les salariés.

La fermeture de l'usine aurait aussi des conséquences pour le département de Seine-Saint-Denis, le site est le plus gros employeur privé et 10.000 personnes travaillent de manière indirecte pour le constructeur automobile (équipementiers, sous-traitants ...).

Le site d'Aulnay, usine historique du groupe créée dans les années 1970, produit la Citroën C3, véhicule le plus vendu de la gamme Citroën. Toutefois la production (195 000 voitures l’an dernier) a été divisée par deux depuis 2003, tandis que les effectifs ont fondu de 2 700 personnes. La fermeture d’une des deux lignes, en 2008, puis l’arrêt de l’équipe de nuit en octobre, inquiètent les salariés.

Sans attendre cette réunion, les salariés d’Aulnay, par une pétition soutenue par la totalité des organisations syndicales du site, ont exprimé leurs inquiétudes et leurs attentes et demandent à travers une motion des engagements écrits de la Direction PSA sur l’avenir du site et de leur emploi. (Voir le texte de cette motion ci-dessous).

Motion signée par 2300 salariés

Motion des salariés du site PSA Aulnay

(Ouvriers, professionnels, techniciens, maîtrise, ingénieurs et cadres)

Soutenue par CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, SIA et SUD

Tenant compte des déclarations de la direction du groupe aux représentants du personnel, au gouvernement et aux élus,   garantissant que la fermeture du site d’Aulnay "n'est pas d'actualité", et afin que ces engagements verbaux aient une valeur contractuelle pour que l'ensemble des salariés puisse voir lever toute ambiguïté sur son avenir, nous soussigné exigeons que la direction s’engage par écrit devant les syndicats et le gouvernement dans un accord tripartite (Etat, PSA, Syndicats).

cet accord devra établir que :

1) la direction s’engage à attribuer la fabrication de futurs modèles à Aulnay (remplaçante de la C3).

2) la direction s’engage à maintenir la fabrication de la C3 sur Aulnay avec un plan de charge équivalant, en deux équipes, jusqu’au prochain véhicule, soit au moins jusqu’en décembre 2016, et en conséquence garantir tous les emplois et tous les salaires de tous les salariés travaillant actuellement sur le site au minimum pendant 5 ans.

Sur le même sujet

Projet ferme solaire à Marcoussis (91).

Les + Lus