Une barbe bien gênante

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valentine Ponsy

A Tremblay-en-France, un employé municipal pourrait être révoqué à cause de sa barbe.

video title

Tremblay: une barbe crèe la polémique

Cette affaire troublante à présent.A Tremblay en France, un employé de la mairie est menacé de révocation.Musulman, il affirme que c'est sa barbe qui pose problème.Devant la polémique suscitée, le maire joue ce soir l'apaisement.

Affaire embarrassante pour la mairie de Tremblay-en-France en Seine-Saint-Denis. Elle s'apprète à révoquer un de ses fonctionnaires car sa barbe est mal taillée. Cet employé d'origine algérienne est convoqué fin septembre en conseil de discipline. Raison invoquée: un manquement aux obligations de réserve et un manque de conscience professionnelle.

Voir ci-contre le reportage de Loïc Pialat et Mathieu Caillaud.

L'employé avait été suspendu au mois de juin dernier,  quelques semaines auparavant, il lui aurait été demandé dans un entretien de tailler sa barbe. Elle ne respecterait pas son devoir de réserve et de neutralité. Mais peut-on raisonnablement considérer la barbe comme un signe ostentatoire? L'avis du Conseil d'Etat sur l'interdiction pour les agents du service public de manifester leurs croyances religieuses ne le mentionne pas.

Le maire de Tremblay, François Asensi, a déclaré qu'il n'était pas au courant de la sanction et la trouvait disproportionnée. Il aurait même demandé le retrait du dossier devant le Conseil disciplinaire.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité