• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Validation pour Le “super-métro” du Grand Paris

© copyright RATP
© copyright RATP

Le métro du Grand Paris: un réseau d'au moins 72 gares allant au-delà de Roissy.

Par Emmanuèle Bailly

video title

video title

Le "super-métro" du Grand Paris validé aujourd'hui

Le "super-métro" du Grand Paris sera doté de 72 gares, comptera 200 kilomètres, coûtera au bas mot 32 milliards d'euros, transportera deux millions de voyageurs par jour et sa mise en service s'effectuera par phases entre 2017 et "au-delà de 2025".

Cliquez sur cette carte pour la voir en grand format

Le "super-métro" du Grand Paris sera doté de 72 gares, comptera 200 kilomètres, coûtera au bas mot 32 milliards d'euros, transportera deux millions de voyageurs par jour et sa mise en service s'effectuera par phases entre 2017 et "au-delà de 2025".

Plus d'infos dans le reportage de Patrick Ferrante, voir la vidéo ci-contre

Validation pour l'avenir du futur métro du Grand Paris

La société du Grand Paris (SGP), chargée de la réalisation du futur métro automatique autour de Paris avec le syndicat des transports d'IdF (Stif), a proposer un réseau de 72 gares allant au-delà de Roissy, lors d'une réunion décisive de son conseil de surveillance le 26 mai.

Voici les propositions qui ont été validées :

Le projet prévoit notamment le prolongement de la ligne 14 pour "désaturer" la ligne 13 et la desserte de Saclay en tenant compte des demandes des collectivités pour ce qui concerne notamment la préservation des paysages et territoires agricoles.

Pour ce schéma longuement discuté, il reste encore quelques points en suspens,comme l'aménagement de 5 des 72 gares (Chevilly Trois communes, Paris XIII, La Courneuve, Nanterre-la Boule, Roissy T4) avant son approbation par un décret du Conseil d'Etat fin juin.

A l'horizon 2025, le réseau de métro automatique comprendra 200 km de voies, 72

gares et transportera 2 millions de personnes par jour. Le prolongement de la ligne 14 sera mis en service en 2017 et l'ensemble du réseau sera opérationnel en 2025. Le coût global est estimé à 20,5 milliards d'euros auxquels s'ajoutent 12 mds EUR pour le plan de mobilisation concernant le développement d'activités et de logements et le raccordement aux autres modes de transport, soit 32,5 mds financés par la Région, les collectivités et l'Etat.

Mesnil Amelot fait partie des petites communes concernées par le nouveau tracé de ce "super métro". Explications en images, cliquez sur la vidéo

Sur le même sujet

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus