Vitrification embryonnaire : Bondy en pointe

© France 3 IDF
© France 3 IDF

Première en France : une naissance après une congélation ultra-rapide d'embryon réalisée à l'hôpital Jean Verdier

Par Audrey Natalizi

video title

video title

Vitrification embryonnaire : un nouvel espoir

Pour la première fois en France, des jumelles sont nées grâce à la technique dite "de vitrification embryonnaire". Cette méthode de procréation assistée a été réalisée à l'hôpital Jean Verdier de Bondy en Seine Saint Denis.

Hier, on apprenait que, pour la première fois en France, des jumelles étaient nées suite à une "vitrification embryonaire".

Cette congélation ultra-rapide d'embryons, dans le cadre d'une fécondation in vitro, a été réalisée à l'hôpital Jean Verdier de Bondy (Seine-Saint-Denis)

La naissance a eu lieu le 8 août à la maternité du Raincy-Montfermeil mais  n'a été annoncé publiquement qu'hier. Le temps de s'assurer que les bébés, des jumelles, se portaient bien.

Elle constitue une première en France, depuis l'autorisation de cette technique fin 2010. Une première réalisée par l'Unité de biologie de la reproduction de l'hôpital Jean Verdier (AP-HP) de Bondy. Vingt-huit autres grossesses sont en cours dans ce service grâce à cette méthode.

Voir ci-contre le reportage de Farid Benbekaï et Nedim Loncarevic.

Qu'est-ce que la "vitrification embryonnaire" ?

La congélation d'embryons est courament pratiquée dans le cadre de fécondations in-vitro. Jusqu'a l'année dernière, en France, la seule technique autorisée était la congélation lente de ces embryons. Concrêtement, avec cette technique, la température des embryons est abaissée progressivement puis les paillettes sont plongées dans l'azote liquide pour une conservation durable.

La vitrification est une procédure "flash" qui consiste à mettre immédiatement les embryons à -196°C (la température de l'azote liquide) sans passer par un refroidissement progressif.

Les embryons résistent mieux à cette congélation et le pourcentage de survie après décongélation est beaucoup plus élevé (presque 100% contre 1 sur 2 avec la congélation lente)

Sur le même sujet

Les + Lus