Cet article date de plus de 5 ans

La consommation d'alcool interdite place de la République jusqu'au 29 avril

La vente d'alcool interdite durant la nuit, de 19 heures à sept heures du matin, a été prolongée par la préfecture de police. La décision d'interdiction avait été prise après les différents incidents qui ont eu lieu en marge du mouvement Nuit debout, depuis le 31 mars.
Une nuit debout sur la place de la République.
Une nuit debout sur la place de la République. © France 3 Paris IDF/E. Tixier
Après les échauffourées de la nuit de vendredi à samedi, la préfecture de police a décidé d'interdire samedi 23 avril la vente et la consommation d'alccol aux abords et sur la place de la République, à Paris. Une interdiction applicable de 19 heures à 7 heures du matin jusqu'au lundi 25 avril, puis prolongée jusqu'au vendredi 29 avril

"Pour des raisons de sécurité, le préfet de police a pris un arrêté d’interdiction de consommation, de détention, de transport de boissons alcoolisées ainsi que de détention de bouteilles en verre sur la voie publique dans un périmètre de proximité autour de la place de la République", a précisé samedi la préfecture de police dans un communiqué.

Les bouteilles utilisées comme "armes"

L'interdiction de la consommation et de la vente d'alcool dans le quartier de la place de la république est motivée par les autorités par les "nombreux débordements sont régulièrement constatés lors de la dispersion du mouvement".

LIRE aussi : Echauffourées sur la place de la République, en marge de la Nuit debout

Dans la nuit de vendredi à samedi, des échauffourées ont entaché la 23ème Nuit debout, place de la République. Une centaine de manifestants se sont opposés aux forces de l'ordre. Lors des heurts, une voiture de police a été incendiée et plusieurs autres véhicules endommagés.

LIRE aussi : Manifestation sauvage et dégradations dans les 10ème et 19ème arrondissements

Une manifestation sauvage avait également dégénéré dans la nuit du 14 au 15 avril dernier. Des vitrines, du mobilier urbain et des Autolib' avaient été endommagés.

Selon la préfecture de police, "ces exactions (...) sont favorisées par la consommation d'alcool". Des "individus souvent violents (...) n’hésitent pas à utiliser des contenants en verre comme des armes par destination".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nuit debout économie manifestation social