Cet article date de plus de 4 ans

LégisTatives : le hashtag qui a créé la polémique sur Twitter

Dimanche, les législatives n'ont pas passionné les foules mais l'utilisation d'un hashtag erroné a emballé la Twittosphère. 
Oubliez les législatives, les élections du jour ce sont les légistatives (avec deux T, oui parfaitement) si l'on en croit le hashtag #légistatives2017 qui s'est placé parmi les tweets les plus consultés du jour.

Selon la scrupuleuse enquête menée par nos confrères du Huffington Post, on apprend que ce hashtag a été utilisé pour la toute première fois, le 1er juin, par un candidat de la France insoumise, Didier Canu (3e circonscription Lisieux-Falaise).

Autre sujet qui a courroucé la twittosphère : l'absention record qui devrait atteindre les 50,2% à l'issue de ce premier tour. Un chiffre jamais atteint durant la Ve République et qui ne cesse de croître tous les 5 ans (42,7% en 2012, 39,5% en 2007).

Les tweets rageurs ( et plus rarement drôles) se sont multipliés sur le sujet. Le philosophe Raphaël Enthoven est allé jusqu'à proposer d'infliger des amendes aux mauvais votants, comme cela se fait en Belgique. En théorie, un abstentionniste Belge peut se voir contraint à débourser 150 euros. 

Du coup, les assesseurs bloqués dans des bureaux de vote déserts, de 8h à parfois 20h, ont suscité la compassion et les conseils bienveillants.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections réseaux sociaux société