Cet article date de plus de 4 ans

2ème circonscription Paris (75) : les résultats du 1er tour des législatives

Avec trois candidats à droite, et un candidat de la République En Marche qui bénéficie de la dynamique de l'élection présidentielle, la circonscription du 5éme arrondissement et d'une partie des 6ème et 7ème, en théorie acquise à la droite, risque bien de basculer. Ce sera difficile pour "NKM".
Elle est la seule à avoir eu l'investiture de son parti, Les républicains (LR). Nathalie Kosciusko-Morizet s'est démenée jusqu'au bout pour cette campagne, dans une circonscription qui est traditionnellement acquise à la droite. Mais voilà : elle devait affronter deux autres candidats de droite, et pas des moindres : Henri Guaino, l'ancienne "plume" de Nicolas Sarkozy, et jusque-là député des Yvelines, et Jean-Pierre Lecoq, le maire du 6ème arrondissement. Deux candidats "dissidents", qui n'ont pas eu l'investiture de leur parti, mais qui sèment le trouble dans la tête des électeurs de droite...et ont compliqué la tâche de NKM. 

Une droite divisée et un "marcheur" de la société civile


En face, Gilles Le Gendre, candidat d'En Marche!, bénéficie directement de la dynamique de l'élection présidentielle. Pour la première campagne de sa vie, cet entrepreneur, ancien journaliste, a eu un argument tout simple et qui a fait mouche chez les électeurs : donner une majorité au président de la République.

Retrouvez ci-dessous les résultats des 24 candidats de la circonscription

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections