Canal Saint-Martin vidé de son eau : qu'est-ce qu'on fait des poissons ?

Le chantier du canal a débuté ce lundi. Les 90.000 mètres-cube d'eau du canal Saint-Martin entre l'écluse de la Villette et l'écluse du Temple, vont être vidangés. Première phase, la mise à l'abri des petits et des gros poissons.

Ce mardi, le canal est vidé de ses poissons
Ce mardi, le canal est vidé de ses poissons © F3
20 kilos ! C’est le poids de certaines carpes sorties du canal lors des travaux de 2001. Brochets, gardons, perches-soleil, silures et même des écrevisses rouges américaines vivent au fond des canaux.

Ce lundi a débuté la vidange du canal et afin de protéger l’importante faune piscicole du canal Saint-Martin, les poissons déménagent le temps des travaux.

En fait la plus grande partie quitte le canal lors de sa vidange partielle: ils suivent le courant de l’eau qui s’écoule vers l’aval. Les derniers poissons présents sont pêchés. Ils sont immédiatement relâchés en amont et en aval du canal, en particulier dans le bassin de la Villette.

Une fois vidé de ses habitants, le canal est entièrement vidangé, puis les pompes se chargent de vider totalement l’eau stagnante. À l’issue des travaux, le canal sera remis en eau et les poissons y reviendront.

Environ 4,5 tonnes de poissons pêchés... pour être remis à l'eau

Une pêche (électrique) de sauvegarde est pratiquée afin de protéger les quelques 4,5 tonnes de poissons restés prisonniers des écluses après la vidange. C’est la société Aquabio qui assure la pêche de sauvegarde des poissons du canal Saint-Martin. Trois jours de travail et une dizaine de personnes sont nécessaires pour cette opération. La pêche des poissons du canal se fait avec l’assistance de la FPPMA* qui effectuera un recensement des espèces et un diagnostic de l’état sanitaire des poissons. 

durée de la vidéo: 04 min 46
Le chômage du canal Saint-Martin

*Fédération pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, de Paris et proche couronne

Nettoyage du canal Saint-Martin : ce qu'on peut y trouver

La mise à sec des canaux de Paris est toujours l’occasion de trouver de nombreux objets plus ou moins insolites. A l’automne 1993 et durant l’hiver 2001-2002, parmi les objets classiques ont été repêchés des monceaux d’ustensiles de cuisine, mais aussi, des vélos, caddies, motos et scooters, ciseaux, bouteilles vides ou pleines, seringues, pavés, parpaings, barrières de chantier et de police, panneaux de signalisation, sièges, sommiers… La liste des «objets particuliers» est aussi riche que surprenante. Le canal Saint-Martin abritait deux obus de 75mm datant de la ère guerre mondiale, deux coffres forts vides, des pièces d’or, deux fauteuils roulants, des parcmètres, une cuvette de wc, et même un transpalette

>> Un reportage de Pierre-Yves Salique


Le canal Saint-Martin révèle ses drôles de secrets

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loisirs sorties et loisirs