Cet article date de plus de 3 ans

Carmen, un ballet pour la liberté au palais de Chaillot

La gitane la plus célèbre du monde est sur les planches de Chaillot jusqu'au 23 février. Avec son spectacle Carmen(s), le chorégraphe José Montalvo s'inspire de la figure emblématique de l'Opéra de Bizet et propose un ballet qui mêle flamenco, danse classsique, jazz et hip-hop. 
Le ballet Carmen(s) au théâtre national de la danse à Chaillot
Le ballet Carmen(s) au théâtre national de la danse à Chaillot © J-L. Serra
Créé à la Maison des Arts de Créteil dont José Montalvo est le nouveau directeur, le ballet intitulé Carmen(s) est un hymne à la liberté. Carmen, c'est la révolution en chantant, la femme andalouse par excellence, la première féministe du répertoire classique, célèbre à travers le monde grâce à l'Opéra de Bizet. De cette figure emblématique, le chorégraphe en extrait le symbole et replace Carmen dans le contexte actuel.

Carmen est une femme d'aujourd'hui, elle s'exprime au pluriel. Andalouse, gitane, parisienne et même coréenne, les femmes du monde entier ont cette soif de liberté, les hommes aussi d'ailleurs. Ce ballet sans frontière mélange ainsi, le flamenco, la danse classique, le jazz, le contemporain, le hip-hop et même la danse traditionnelle. Carmen(s) c'est un peu tout le monde, c'est un ballet pour la liberté.

« Carmen(s) » jusqu'au 23 février à Chaillot. Théâtre National de la Danse. Paris 16ème

En savoir plus : http://theatre-chaillot.fr/jose-montalvo-carmen
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
danse culture