CARTE. Où trouver une terrasse au soleil à Paris ?

Publié le

Une carte en ligne, qui simule en temps réel l’ombre des bâtiments en fonction de leur hauteur, permet de repérer les terrasses ensoleillées près de chez soi. Entretien avec son créateur, Jean-Charles Levenne.

Comment être sûr de bronzer en buvant un verre ? "JveuxDuSoleil", une application en ligne, propose de situer les terrasses au soleil à n’importe quelle heure de la journée, et tout au long de l’année.

L’outil a été créé par Jean-Charles Levenne, en 2017. "Comme pas mal de gens, j’avais du mal à trouver un endroit en évitant l’ombre des bâtiments, raconte-t-il. Et à l’époque, je voulais aussi apprendre à coder."

La carte se base sur des données librement accessibles : "Pour la hauteur des bâtiments, j’ai utilisé OpenStreetMap, un outil collaboratif concurrent de Google Maps. Les données viennent soit de contributeurs, soit de données disponibles en 'open data'. Et pour connaître la position du soleil à n’importe quelle heure et à n’importe quel endroit, c’est de l’astrophysique de base, les données sont connues depuis des siècles."

Visuellement, les ombres des bâtiments projetées par la simulation s’allongent dans les rues en fonction de l’heure. A noter que la carte ne prend pas en compte la météo. "Pour l’outil, il fait tout le temps beau. Si on le regarde lors d’une journée complètement nuageuse, ça ne sert pas à grand-chose", précise Jean-Charles Levenne. Mieux vaut donc l’utiliser les jours où il fait beau, avec un ciel dégagé.

"Potentiellement, ça marche partout dans le monde"

La carte comptabilise aujourd’hui entre 100 et 150 terrasses à Paris. "Un formulaire en ligne permet à n’importe qui d’envoyer des demandes de référencement. Vu que je suis seul sur le projet, je traite les demandes au fur et à mesure, ça peut prendre du temps", indique le concepteur.

Mais l’outil est loin de se limiter à la capitale. "Potentiellement, ça marche partout dans le monde, tant que la hauteur des bâtiments est bien renseignée, explique Jean-Charles Levenne. Pour le référencement des terrasses, j’ai commencé seul donc je me suis d’abord concentré sur Paris, Marseille et Nantes. Maintenant le panel des villes s’élargit, avec notamment des terrasses référencées en Suisse, en Belgique et même en Allemagne."

Le concepteur est marseillais d’origine. "J’ai une formation d’ingénieur. En ce moment, je suis marin, je travaille sur des bateaux. Je vis actuellement sur un bateau, pendant six mois, en direction des Baléares", raconte Jean-Charles Levenne.

Si "la base d’utilisateurs réguliers du site progresse", "l’audience du site augmente surtout quand les médias en parlent", note le concepteur. "Il y a un pic en ce moment, comme c’est déjà arrivé par le passé. L’hiver, ça redescend, même si la carte reste totalement pertinente pour profiter des rayons de soleil, plus rares. Mais il y a surtout du monde au printemps, quand les beaux jours reviennent et que les gens ont envie de profiter du soleil. L’été, il peut faire parfois trop chaud donc on cherche plutôt de l’ombre", explique Jean-Charles Levenne.